Société

Discours du chef de l’État à New York : La population salue la bravoure de Félix Tshisekedi à l’AGNU

Les réactions tombent de partout après le discours du président de la République Démocratique du Congo, du haut de la tribune de l’organisation de Nations Unies à l’occasion de la 77e Assemblée générale  de Nations Unies qui se tient aux sièges de l’organisation aux USA. Les réactions qui vont dans tous les sens, tant dans la classe politique que dans la population.

Quelques kinois ont donné leurs impressions quant à ce. Ils ont salué la bravoure du chef de l’État, pour avoir dénoncé le soutien du Rwanda au M23.

Patient Muzuri dit qu’il a  trouvé « que le chef de l’État était précis, par rapport à tout ce qui se passe à l’est. Qu’on ne se voile pas la face, le M23 bien sûr, Mais derrière eux il y a les forces obscures, notamment le Rwanda soutenu par la communauté internationale, causant de millions et de millions des morts à l’Est du pays », a-t-il dit

Avant d’ajouter : « je trouve bien que la RDC étant un pays souverain, elle a le droit de dénoncer, puis négocier avec qu’il peut pourvu qu’elle puisse ramener la paix au pays.»

Un autre kinois a appuyé ce discours, toujours du point de vu sécurité. « Pour moi ce qui m’a intéressé dans le discours du le chef, c’est le fait d’insister et de reconnaître que notre agresseurs est le Rwanda, quand bien même il est couvert par les super puissances. » Aussi il a dénoncé l’inefficacité de forces onusiennes qui ont déclaré leur incapacité à faire face à l’activisme des forces négatives en RDC.

Dans son discours du haut de la tribune des Nations-Unies lors de la 77 Assemblée générale de l’ONU, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a demandé à la communauté internationale à ne pas accorder de crédit aux propos des dirigeants Rwandais mais de réunir les moyens pour le rétablissement de la paix à l’Est de la RDC.

Par la même occasion, Félix proposé 5 actions que la communauté internationale doit encourager en ce qui concerne l’Insécurité à l’Est du pays, particulièrement l’activisme du M23 à Bunagana.  Il a sollicité :

1 Rendre effectifs le retrait immédiat du M23 des localités occupées, le retour des déplacés congolais de ces localités à leurs domiciles et la cessation sans condition du soutien de l’armée rwandaise à ce groupe terroriste, selon l’esprit et la lettre de la feuille de route de Luanda convenue entre la RDC et le Rwanda, ainsi que des déclarations successives du Conseil de sécurité de l’ONU, du Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA, de la Communauté d’Afrique de l’Est, CAE, et de la Communauté pour le Développement de l’Afrique australe, SADC ;

  1. Multiplier les pressions sur le Rwanda et le M23 dont les dirigeants sont, du reste, sous sanctions de l’ONU, et montrer plus de fermeté à leur égard, pour qu’ils respectent les positions prises par les organisations internationales précitées ;
  2. Appuyer la poursuite du processus de paix de Nairobi, les discussions de Luanda RDC-Rwanda et le déploiement de la Force régionale de l’Afrique de l’Est dont le Statut et les Règles d’engagement viennent d’être signés le O8 septembre dernier à Kinshasa successivement par le Gouvernement congolais et le Secrétariat Général de la CAE, d’une part, et, d’autre part, par les FARDC et le commandement de cette Force ;
  3. Encourager le Président honoraire du Kenya, UHURU KENYATTA et le Président de l’Angola JOÃO LOURENÇO, Médiateurs de la CAE et de l’UA dans la crise sécuritaire en RDC à poursuivre leurs bons offices ;
  4. Lever tout obstacle à la restructuration par la RDC de ses Forces Armées et à la montée en puissance de celles-ci pour mieux remplir ses missions régaliennes, notamment par la levée pure et simple de toutes les mesures restrictives de l’acquisition des équipements militaires, quelle qu’en soit la forme édictée par le Conseil de sécurité de l’ONU,» a déclaré le chef de l’Etat congolais.

A lui de poursuivre que la réalisation des actions garantira  le leuple congolais de la certitude d’un règlement de la crise et facilitera un dialogue constructif entre toutes les parties concernées. La RDC à travers Félix Tshisekedi, se dit toujours disposer à dialoguer. Une position réitérée lors de la tripartite entre France, RDC et le Rwanda à New-York.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top