Economie

Dossier lithium à Manono : L’ACAJ appelle à la revisitation du contrat entre la COMINIERE SA et ses partenaires

Au cours d’une conférence de presse qui a eu lieu le samedi 14 mai dernier, l’Association Congolaise pour l’accès à la Justice (ACAJ) a dénoncé le bradage des actifs de la société publique COMINIERE SA portant les mines de lithium en territoire de Manono dans la province de Tanganyika. Et elle sollicite au gouvernement central d’amorcer la revisitation du contrat de DATHCOM et veiller au respect de l’article 58 de la constitution. Pour son président national, Georges Kapiamba, le peuple congolais en général et celui de Manono en particulier va continuer à pleurer si rien n’est fait dans ce sens pour qu’il bénéficie des recettes réalisées par cette entreprise publique.

Dans les conclusions de ce rapport d’enquête détaillé sur l’exploitation des ressources minières à Manono qui sera publié incessamment sur son site web, l’ACAJ a noté que la situation de la COMINIERE reste très préoccupante en sens que l’octroi du permis de recherche à la société privée AVZ Minéralz par les services chargés de veiller sur les lois de la république a fait, dénonce-t-elle, à l’insu des dirigeants de cette entreprise de l’Etat.

C’est pourquoi elle estime qu’il est temps de remettre la COMINIERE dans ses droits car elle est bloquée et mise à l’écart dans la gestion par autres sociétés partenaires à savoir DATHCOM, AVZ Minéralz et Atomiv. Pour ce faire, elle lance un appel pour mener une lutte au niveau de l’Assemblée Nationale afin d’établir les responsabilités sur ce dossier qui reste flou.

D’après les éléments d’information en possession par l’ACAJ, la COMINIERE ne dispose que 5 % de part sur ses gisements de lithium. Et Tout le reste est détenu par des sociétés privées dont AVZ, DATHCOM. Face à cette situation, l’ACAJ craint que le pays ne se retrouve pas lorsqu’il s’agira de fabriquer localement les batteries électriques dont la composante essentielle est ce minerai stratégique qu’est le lithium. Raison pour laquelle elle table sur la revisitation du contrat entre la COMINIERE et ses partenaires.

Pour rappel, la COMINIERE SA est une entreprise minière qui appartient à l’Etat congolais. Elle est née des cendres de Zaïre-Étain qui a été précédé par Congo Étain avant Géomines. Après sa création, cette société a avait des difficultés pour fonctionner normalement. Des difficultés d’ordre financier évidemment. Pour y faire face, les dirigeants se sont lancés à la recherche des partenaires pour établir des joint-venture sur autorisation du ministère du portefeuille.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top