Politique

Dossier lourd de la République et responsabilité de la presse : Félix Tshisekedi s’implique pour la refondation des médias

Les médias congolais. Quelles perspectives à l’ère du numérique face aux défis du développement durable ? C’est le thème central de la cérémonie des États Généraux de la Communication et Médias (EGCM) qui s’est ouverte ce mardi 25 janvier 2022, à Kinshasa, sous le haut patronage du Président de la République, Félix Tshisekedi. Ces assises de la presse congolaise qui vont se clôturer le 28 janvier prochain, visent la refondation du secteur médiatique congolais. Dans une dynamique participative, constructive et prospective, plus de 150 acteurs venus des différentes provinces du pays et de la diaspora vont cogiter, scruter et formuler des recommandations pour réformer le “quatrième pouvoir”.

Pour le Président Tshisekedi qui a lancé ces assises, les médias sont des instruments qui ne peuvent être laissés sans encadrement. Dans son allocution, il a appelé les journalistes professionnels présents à cérémonie de haut niveau à la refondation de leur profession qui est envahie aujourd’hui par des non professionnels. ” Un des piliers de mon combat politique, l’émergence d’une presse libre, gage de toute démocratie “, a-t-elle indiqué.

Toujours dans son discours, le Chef de l’Etat a promis de s’impliquer pour l’accès aux sources d’informations. Pour parvenir à cela, il a soutenu la nécessité d’assainir et de mettre de l’ordre dans le secteur par les professionnels des médias eux-mêmes. S’inscrivant en faux contre les fake news, il a déploré l’ampleur que prennent les fake news dans l’environnement socio-politique congolais alors que la presse a, rappelle-t-il, pour mission régalienne de contribuer à la régulation sociale.

Felix Tshisekedi a également reconnu que le moratoire de la dépénalisation du délit de presse constitue un pas important dans l’exercice du métier de journaliste en RDC.

” Pour ma part, en ma qualité de garant du fonctionnement régulier des institutions, je m’appliquerais pour que l’accès aux sources d’informations soit effectivement l’un des points cardinaux de l’exercice de la liberté de la presse. Dans la même veine, la dépénalisation du délit de presse constitue un pas important dans la requalification du métier d’informer. Cependant, cette démarche implique nécessairement un travail de salubrité médiatique mené en amont par les professionnels eux-mêmes “, a-t-il indiqué.

Prenant la parole, Patrick Muyaya, Porte-parole du gouvernement et Ministre de la Communication et Médias, a saisi cette occasion pour appeler les participants à ces assises à réfléchir sur la nécessité de mettre en place l’Ordre National des Journalistes, comme c’est le cas par exemple chez les avocats, les médecins, les architectes, les ingénieurs civils, et les infirmiers. Pour lui, cet Ordre National devra être accompagné d’une Commission de discipline. Tout en mettant un accent particulier sur la nécessité de lutter contre les fakes news. Patrick Muyaya a souligné que l’exécutif national s’est résolu de se mettre au diaposon. D’après lui, il y a nécessité de doter le pays d’un répertoire actualisé de tous les médias opérant en République démocratique du Congo, surtout les médias en ligne.

A cette cérémonie, plusieurs animateurs des institutions de la République, à l’instar des présidents des deux chambres du Parlement, Modeste Bahati Lukwebo et Christophe Mboso N’kodia, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, ont pris part à l’ouverture de ces assises.

Pour rappel, il sera question au cours de ces travaux de dégager des propositions des réformes pertinentes touchant au régime juridique des médias en général et de la presse en ligne en particulier, au statut du journaliste, à la dépénalisation des délits de presse qui pourra être précédée d’un moratoire dont les modalités d’encadrement fera l’objet d’une concertation entre le gouvernement et les organisations professionnelles, à la modernisation des médias publics, aux défis de la presse congolaise.

Ouverts ce mardi 25 janvier, les travaux des états de la Communication et Médias vont se clôturer le 28 janvier prochain.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top