INFRASTRUCTURE

Dossier ” Passerelle de Masina Pascal ”: L’ACGT coupe court aux rumeurs et annonce le début des travaux de réparation

A la suite d’un accident de circulation survenu, le 30 juin 2022, sur le boulevard Patrice-Emery Lumumba, la passerelle érigée au niveau de l’arrêt Masina Pascal, à l’Est de la ville-province de Kinshasa, avait subi des dégâts matériels très importants au niveau de ses garde-fous. A la base, l’élévateur d’un camion Poids-lourds en partance en direction de l’aéroport international de Ndjili avait percuté ce jour-là la passerelle au niveau supérieur où traversent les piétons sans faire des victimes. Depuis cet accident, cet ouvrage d’art érigé sur le domaine public de l’État, n’a jamais subi des travaux de réhabilitation faute de financement par le Trésor public. Une situation qui a profité aux ennemis de la République et une certaine presse pour jeter pour rien de l’opprobre sur les autorités compétentes. Ignorant que la passerelle a été percutée par un camion Poids-lourds, il y a de cela trois (3) mois, certains compatriotes sur les réseaux sociaux sont allés même jusqu’à parler de manque de planning, d’absence de contrôle, d’inspection, de maintenance, d’évaluation et de monitoring dans la gestion de la chose publique. L’Agence Congolaise des Grands Travaux (ACGT) que dirige avec maestria l’Ingénieur Médard Ilunga, n’a pas attendu qu’une catastrophe se produise pour verser des larmes de crocodile. Depuis le Congo où il séjourne, le DG de l’ACGT informé de la situation, a dépêché d’urgence une équipe de la Direction de Gestion des Projets de son Agence pour évaluation, fermeture de la passerelle à l’usage public et début des travaux d’urgence de réparation.

État des lieux de la passerelle de Masina Pascal

A l’issue de la visite d’inspection de ses ingénieurs, l’ACGT informe à l’opinion nationale qu’un grand camion grue qui passait sur le boulevard Lumumba, avait heurté la structure de la passerelle de Masina Pascal. L’impact a notamment affecté le plancher de la passerelle, en ôtant quelques éléments de ce dernier.

” Après évaluation par la Direction de Gestion des Projets de l’Agence Congolaise des Grands Travaux, la capacité portante de la structure n’est pas affectée. Toutefois, il est recommandé de remplacer les éléments du plancher endommagés. Les dispositions y relatives sont prises avec l’entrepreneur (Constructeur) ZENIT GROUP ”, lit-on dans le communiqué de presse dont une copie est parvenue à la rédaction de Géopolis Hebdo.

En attendant le démarrage des travaux de réparation, selon notre source, pour la sécurité des usagers, l’accès à la passerelle de Masina Pascal est interdit. L’ACGT qui invite la populaton au respect de cette disposition, rappelle aux usagers de la route, spécifiquement du Boulevard Lumumba, que le gabarit de l’espace libre en dessous des passerelles est de 6 mètres.

Il sied de noter que c’est l’entreprise ZENIT GROUP qui avait été retenue par le Gouvernement Matata Ponyo Mapon pour la construction de 7 passerelles sur les 15 kilomètres du boulevard Patrice-Emery Lumumba. Le coût total du projet était de 15 207 163,73 USD. L’objectif de ce projet était triple : 1) Sécuriser la traversée piétonne du boulevard Lumumba élargie en 2 x 4 voies, 2) Réduire d’au moins 5% le taux d’accident sur le boulevard Lumumba et enfin, 3) Répondre aux exigences de développement durable en prenant compte la traversée des personnes à mobilité réduite.

La signature du contrat entre l’ACGT et la société ZÉNITH GROUP avait eu lieu le 7 avril 2014 et les travaux ont été lancés le 14 octobre de la même année. La première phase de construction a permis la réalisation de 3 passerelles érigées à la 1ère rue, à la 7ème rue et à la 13ème rue Limete. La deuxième phase devrait assurer la construction de 4 autres passerelles. Seulement deux ont été érigées dont l’une au niveau de la commune de Kimbanseke (Travaux pas terminés) et l’autre au niveau du marché de la Liberté de Masina Pascal.

Une réception partielle de ces 5 passerelles a eu lieu début 2018. Et puis, les travaux se sont arrêtés. Il manque jusqu’alors 2 ouvrages. Géopolis Hebdo a constaté que depuis la livraison de la 5ème passerelle en avril 2018, les travaux s’étaient arrêtés faute de financement par le Trésor public.

Après avoir rehaussé le niveau de service du boulevard Lumumba de 4 à 8 voies de circulation pour une vitesse de base de 60 km/h, la sécurisation des piétons devant traverser cette voie rapide était devenue impérieuse. C’est ainsi qu’il a fallu prévoir, en plus des marches piétonnes existantes et des feux de signalisation, des passerelles aux endroits d’un grand afflux des piétons. Avec la construction de ces passerelles, il a été observé une réduction du taux d’accidents de circulation, surtout pour les piétons.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top