Politique

Dossier RAM/Assemblée Nationale : 48h de lourds enjeux pour le Ministre Kibassa Maliba


La question de RAM suscite déjà des moments de passions dans le chef des populations. Cette tendance était logiquement observée à la plénière du 29 septembre 2021, alors que le ministère de PT-NTIC (Poste Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) Kibasa Maliba répondait à une interpellation de la chambre basse du parlement, dans le cadre d’une question orale avec débat lui adressée par le député national Claude Misare Mugomberwa. Il faut dire aussi que cette plénière de l’Assemblée Nationale avait un autre sujet à l’ordre du jour selon son président Christophe Mboso concernant l’audition du rapport de la commission Défense et Sécurité sur l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Puisant le fondement juridique de sa démarche de la loi fondamentale de la RDC en ses articles 100 et 138 mais aussi des articles 168, 169, 175 alinéa 1er et 2ième du règlement intérieur de la chambre basse du parlement, l’initiateur de la question orale et débat a voulu savoir, notamment, le nombre d’utilisateurs d’appareils mobiles réellement identifiés ces 6 derniers mois ; le bilan que le ministre tire de la mise en œuvre de cette taxe ; la motivation réelle de l’érection d’une nouvelle taxe.

Dans ses réponses, Kibasa Maliba reste serein. Le ministre de PT-NTIC a plutôt présenté un bilan positif et des avantages de cette Taxe. Pour lui cette dernière a fait engranger 25 millions de dollars au profit du Trésor public. A lui de renchérir que plus de 38 millions appareils ont été déjà enregistrés et identifiés au nombre desquels 26 millions d’appareils 2G et plus de 11 millions d’appareils mobile 3&4G ; plus de 17 millions d’appareils originaux et uniques ; 14 millions d’appareils clonés et 5 millions d’appareils conformes.

Pour le ministre Kibasa, le paiement de la taxe RAM présente une palette importante d’avantages et réalisations sur terrain entre autre : appui à la gratuité de l’enseignement de base unitié par le Président de la République, la possibilité offerte aux utilisateurs de récupérer leurs téléphones GSM ou les bloquer à distance en cas de vol, ainsi que l’accès pour élèves et étudiants à l’enseignement à distance via la connexion WiFi.

Le discours bien fignolé du ministre congolais de PT-NTIC n’a pas du tout séduit la représentation nationale, qui l’a battu en brèche avec 75 demandes de prise de parole. Déjà l’initiateur de la question Orale avec débat à l’endroit du ministre se dit non convaincu de son exposé défendant une taxe instituée en violation de la loi fondamentale, avant d’ajouter que « si taxe devait y avoir, elle devait être payée par les importateurs et commerçants et non les utilisateurs, les consommateurs congolais ». A l’élu de Kinshasa Léon Nembalemba connu plus du nom de ” papa Molière” de demander le retrait pur et simple de la dite taxe, car illégale; d’autres, en nombre non négligeable, émettent le vœux de voir le ministre Kibasa Maliba démissionner carrément car son initiative serait une forfaiture et escroquerie à ciel ouvert.

Après avoir été la cible des tirs à boulets rouges d’une bonne cohorte de députés nationaux, le ministre Kibasa qui se dit choqué de propos déconcertants des députés à son endroit, a requis 2 jours afin de s’outiller pour agencer toutes les réponses satisfaisantes aux questions des élus qu’il a manifestement notées. s’il faut imaginer, ces deux jours ne seront pas de tout repos pour le ministre et ses services, car il faudra choisir entre le retrait de la taxe jugée par plus d’un d’illégale et fait beaucoup parler le commun de mortel d’un côté, de l’autre côté maintenir son fauteuil. La possibilité de tout sauver ne pas aussi exclue, au ministre de jouer les bonnes carte.

Édouard Funda et Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top