Economie

Économie de la RDC en chiffres : De nouvelles perspectives de croissance en 2022-2024

La République Démocratique du Congo a enregistré en 2021 une croissance record de 5,2 %. Mais les perspectives sur la période 2022-2024 devraient se relever dans un contexte marqué par la reprise de l’économie mondiale, l’embellie des cours des matières premières à moyen terme ainsi que par la bonne coordination des politiques monétaire et budgétaire qui devra permettre la maîtrise de l’inflation et l’accroissement des investissements publics.

Selon les projections du Comité Permanent du Cadre Macroéconomique (CPCM) du Ministère du Plan, il est attendu au cours des trois prochaines années une relance de l’activité économique. En effet, la croissance se situerait à 5,6% en 2022, 6,6 % en 2023 et 6,8 % en 2024, soit une moyenne annuelle de 6,3% contre 3,7 % observée les trois dernières années. Pour ce comité, cette croissance serait tirée principalement par la branche “industrie extractive” dont la contribution sectorielle devrait se situer à 2,5 points de croissance, à 2,4 points et à 1,8 point, respectivement en 2022, 2023 et 2024. Elle serait ensuite tirée par la branche “Transports et Télécommunications” dont la contribution atteindre 1,2 point de croissance en 2022, 1,4 point en 2023 et 1,7 point en 2024.

S’agissant de la formation des prix intérieurs, ” il est postulé sur la période 2022-2024 la décélération de son rythme, sur le court et moyen terme grâce aux mesures des politiques économiques préconisées dans le cadre du pacte de stabilité signé entre le Gouvernement et la Banque Centrale du Congo ” renseigne le Cadre Budgétaire en Moyen Terme (CBMT) tout en indiquant que le taux d’inflation se situerait à 6,5% sur la période 2022-2024 contre 0,9 % au cours des trois derniers années, soit un ralentissement de 2,5 points de pourcentage. L’inflation envisagée à fin 2022-2024 se situerait à 6,7 %, en moyenne, contre 8,8 % les trois dernières années.

Pour ce qui est du comportement de la monnaie nationale face au dollar américain, le CBMT note que la poursuite de la mise en œuvre des prises dans le cadre du pacte de stabilité et la politique favoriseraient le lissage des fluctuations du taux de change. Entre 2022-2024, le taux de change moyen serait de 2.183,6 FC pour 1 dollar américain, soit une dépréciation moyenne de 4,7% contre 7,9% au cours de la période 2019-2021.

Quant aux réserves de change, elles devraient évoluer de façon croissante sur la période prévisionnelle pour atteindre un peu plus d’un mois d’importation en 2024. Elles se situeraient à 4,04 semaines d’importation entre 2022-2024, venant de 2,09 semaines en 2019-2021. D’après certains experts en finances publiques, cette situation résulterait de l’entrée en programme formel avec le Fonds Monétaire International (FMI) et de la bonne coordination des politiques économiques.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top