ACTUALITE

:Edouardo Dos Santos, le dernier voyage : Le corps de l’ancien président est arrivé en Angola

Le corps de l’ex-président angolais Dos Santos est arrivé à Luanda samedi 20 août, plus d’un mois après son décès à Barcelone, en Espagne.

L’avion avec sa dépouille est arrivé à 19h16 heure locale, après une bataille juridique d’un mois.

Le corps a ensuite été transporté à la résidence de l’ancien dirigeant à Miramar, où sa veuve, ses trois enfants et ses proches parents ont reçu les condoléances des personnes qui ont visité leur maison.

Lors du passage du cortège de l’aéroport international Quatro de Fevereiro à Miramar, les gens se sont massés le long des routes pour témoigner leur respect à l’homme qui a dirigé l’Angola pendant 38 ans.

  1. Marcy Lopes, qui fait partie de la commission chargée d’organiser la cérémonie funéraire de Dos Santos, a déclaré que la date et le programme de l’enterrement seraient annoncés ultérieurement.

Mais auparavant, le porte-parole du Mouvement populaire pour la libération de l’Angola (MPLA) au pouvoir avait déclaré que les funérailles auraient lieu à Luanda le 28 août, date à laquelle M. Dos Santos aurait eu 80 ans. En République démocratique du Congo, le président congolais Félix Tshisekedi a décrété un jour de deuil national le jour des obsèques de l’ancien chef de l’État pour honorer sa mémoire, lui “qui a pendant des années durant affiché un soutien indéfectible à la sauvegarde de l’intégralité territoriale” de la RDC.

En attendant la précision sur la date des obsèques, certains médias angolais ont émis l’hypothèse que le gouvernement dirigé par le président João Lourenço avait l’intention d’organiser les funérailles lundi, deux jours avant la tenue des élections générales dans ce pays d’Afrique australe.

“Nous allons accomplir les actes d’état qui sont imposés pour la figure qu’il était, nous allons le respecter comme nous l’avons toujours fait”, a déclaré le porte-parole du MPLA, Rui Falcão.

Dans le même temps, deux factions de la famille de l’ancien président sont en conflit devant le tribunal des familles du tribunal civil de Catalogne pour savoir qui doit prendre la garde du corps de Dos Santos.

D’un côté, Tchizé dos Santos et ses frères et sœurs aînés, qui s’opposent à la remise de la dépouille à l’ancienne première dame, et sont contre la tenue de funérailles nationales avant les élections du 24 août pour éviter que certaines personnes n’en tirent un avantage politique.

De l’autre côté, la veuve Ana Paula dos Santos et ses fils ont également réclamé le corps et souhaitent qu’il soit enterré en Angola dans un avenir proche. Mercredi 17 août, le tribunal espagnol a accordé la garde du corps à la veuve.

Après cela, Tchizé dos Santos, l’une des filles de l’ancien président, ainsi que ses frères, ont fait appel de la décision du tribunal.

Isabel dos Santos, la première fille de l’ancien du défunt a posté samedi une photo de son père la conduisant à l’autel lors de sa cérémonie de mariage et a écrit : “Mon Père, tu m’as conduite à l’autel et je ne pourrai pas te conduire à ta dernière demeure.

“Tu as toujours rêvé de tout ce qui était bon pour moi et moi pour toi. La haine des hommes a parlé plus fort aujourd’hui. Ils t’ont arraché de mes bras. Je suis désolé. Je t’aime. Je pleure pour toi. ”

Accusées en Angola

Il n’était pas clair si Mme Isabel dos Santos ainsi que sa sœur Tchizé, qui sont à l’étranger depuis 2017 et font l’objet d’accusations en Angola, assisteront aux funérailles de leur père à Luanda.

“Si elles ne doivent rien à l’État, pourquoi pas ?”, a demandé M. Falcão qui répondait à la question de savoir si la sœur se rendrait à Luanda pour les funérailles de leur père.

Le mois dernier, le président Lourenço a indiqué qu’ils assisteraient aux funérailles sans risquer d’être persécutés, mais Tchizé dos Santos a indiqué qu’ils craignaient pour leur vie et leur intégrité à Luanda et que leur père ne serait enterré qu’après la sortie de son successeur.

GH/Nation Africa

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top