Economie

Election à la FEC : Le conseil d’Etat proclame Dieudonné Kasembo Président du patronat congolais

On parlerait d’une page tournée? Ou de la Fermeture de tout un dossier. Visiblement rien ne prouve que tout est fini. C’est le candidat unique Dieudonné Kasembo qui est élu président du Conseil d’administration de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), lors de l’élection organisée par le Conseil d’Etat ce 23 décembre courant, après un long moment de bataille juridique, entre cette juridiction de l’ordre administratif et la FEC. une ASBL certes, La FEC s’est vue contrainte de constater la tenue d’un scrutin au sein de l’un de ses locaux avec un nombre des électeurs très réduit, nonobstant différentes désapprobations d’autres membres. Le Scrutin du 26 Novembre dernier qui a vu Albert Yuma être élu président du patronat congolais pour la 5e fois fut rejeté suite à des contestations du désormais nouveau élu, qui à son temps, a saisi le Conseil d’Etat pour la non prise en compte de sa candidature et la demande d’annulation de cette élection.

Comme décidé dans l’une de ses correspondances à la FEC, le Conseil d’État a organisé ce 23 décembre au siège du patronat Congolais une nouvelle élection pour la présidence de la Fédération des entreprises du Congo (FEC). Cette instance avait annulé le précédent scrutin qui avait vu la réélection d’Albert Yuma. Résultat, c’est l’unique candidat Dieudonné Kasembo qui devient le nouveau président du conseil d’administration de la FEC.

Ce dernier avait contesté la réélection d’Albert Yuma. Le scrutin s’est déroulé dans un contexte particulier où tous les bureaux de la FEC étaient fermés. Deux urnes ont été placées juste à l’entrée du bâtiment. D’un côté, le secrétaire général de la Fédération des entreprises du Congo et de l’autre, trois délégués du conseil d’État. Juste à côté des urnes, une liste, celle de 134 membres de cette organisation patronale, les électeurs potentiels. Trois heures d’attente, seuls 14 électeurs ont voté dont on parle presque la moitié par procuration. Le scrutin terminé, le secrétaire général de la FEC, visiblement mis mal à l’aise par le contexte et la pression qu’il dit subir de différents camps, refuse d’apposer sa signature sur le procès-verbal.

Discussions, échanges, conciliabules. Finalement, le conseil d’État proclame Dieudonné Kasembo, nouveau président du conseil d’administration de la FEC.

Candidat unique, 14 votants sur les 134 potentiels électeurs, intervention du conseil d’État, Dieudonné Kasembo n’est pas si fier de la manière dont les choses se sont déroulées.
Première promesse,Dieudonné Kasembo annonce que l’une des priorités de son mandat sera la révision des statuts et du règlement intérieur de la FEC.

Du côté d’Albert Yuma, on qualifie la procédure d’irrégulière et on se réserve le droit d’exercer les recours disponibles.

Au regard des intentions, rien n’affiche la fin de ce feuilleton. Dans l’entre temps, un nouveau président est actuellement en fonction.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top