Economie

En finalisant sa restructuration financiere : PPC BARNET CONFIRME SON STATUT DE LEADER DU SECTEUR CIMENT

C’est au cours d’une conférence de presse tenue en leur siège social que les plus hauts dirigeants de PPC BARNET ont annoncé la fin du processus de restructuration financière dans lequel le groupe était investi depuis le début de l’année 2021, restructuration qui a abouti à une recapitalisation.
En effet le Président du Conseil d’administration Kalaa Mpinga et le directeur général Iqbal Omar ont donné la quintessence de cette opération essentielle pour non seulement la survie de la compagnie, mais aussi sa montée en puissance comme acteur majeur dans l’univers des grands travaux en République Démocratique du Congo. Il faut rappeler qu’il était devenu nécessaire pour cette compagnie de sauvegarder sa solvabilité. L’entreprise devait restructurer sa dette effective estimée à 164 millions usd. C’est ainsi qu’il a fallu, pour ce faire, recourir aux prêts des actionnaires d’un montant de 183 millions de dollars de manière à les capitaliser pour rétablir la solvabilité et la liquidité de PPC Barnet Manuco. Pour arriver à ce résultat il a fallu respecter la procédure en la matière. C’est ainsi que le 31 mars 2021, il y a eu la signature de l’accord sur la restructuration entre les actionnaires et les bailleurs de fonds. A partir du mois d’Avril, l’annonce de cette opération avait été effectuée et c’est fut le début de la finalisation des accords entre parties prenantes. C’est au mois de novembre, le 19 plus précisément, que la décision fut prise quant à la mise en œuvre de la restructuration. C’est ainsi que de cette période jusqu’à la fin du mois de décembre 2021 la finalisation est en cours par l’enregistrement des effets de la restructuration sur l’actionnariat et le début des effets juridiques de la restructuration et des signatures d’accord. Résultat de cette délicate opération: le groupe PPC Groupe conserve une participation importante dans PPC Barnet du fait des liens économiques et financiers avec les préteurs du PPC Barnet. PPC Groupe n’est plus le garant de la dette de PPC Barnet.

Selon les deux responsables de la compagnie, ces efforts sont destinés à permettre à la compagnie d’amener le ciment au plus près du consommateur. Dans un pays aussi vaste que la RD Congo où la consommation par habitant du ciment est la plus faible de la sous-région, le défi est immense car même si le marché existe, il est confronté à des défis logistiques majeurs. En tenant compte de ces difficultés, PPC Barnet qui confirme la qualité de son produit, tests faisant foi, veut tout de même apporter ce ciment vers les lieux de consommation les plus éloignés du lieu de production.

A ce jour, a affirmé le directeur général, la compagnie est déployée à Kisangani; à Nzongo, Mbandaka, Ilebo, Mwene Ditu.

“PPC Barnet est une entreprise qui fonctionne sur un socle de valeurs qui garantissent son succès et permettent à ses différents partenaires d’apprécier son apport essentiel. Ainsi pour garantir une qualité continue, la société fait extrêmement attention à la qualité de son personnel qui est soumis à des formations pointues pour maitriser les différents segments de la production du ciment. Les différents tests auxquels est soumis le produit sont largement positifs au-dessus de la moyenne”, a indiqué le directeur général de cette entreprise.

S’agissant des innovations, PPC Barnet est en pleine expérimentation d’un système dénommé digiciment qui est en fait une application mobile qui permet aux consommateurs de passer directement leur commande au moyen de leur plateforme digitale et surtout de conclure l’opération en un temps record. Cette technologie innovante permet de rationaliser les processus de production et surtout de livraison, service qu’assure PPC Barnet.

Mais ce beau tableau qui a été peint par les deux responsables est à nuancer, selon leurs propres propos, du fait du faible marché des grands travaux qui est en fait la réponse économique de la mise en place d’une cimenterie de cette dimension. A ce jour les usines ne fonctionnent qu’autour de trente pour cent de leur capacité installée. Il est urgent que les politiques publiques des grands travaux soient mises en scène pour trouver en PPC Barnet le fournisseur de taille qu’il est appelé à devenir en RD Congo. Le marché de la reconstruction est certes en progression, mais il faudrait accélérer les reformes infrastructurelles pour que la consommation du ciment par habitant puissent augmenter. Toujours dans le souci de rendre disponible le produit auprès des consommateurs et ce de manière efficace, l’entreprise envisage de signer un protocole d’accord avec certaines stations de distribution des produits pétroliers pour que dans ces endroits il y soit aussi possible de trouver le ciment comme on y trouve d’autres produits de consommation courante.

Dans le cadre de son implantation au Kongo Central, à Kimpese précisément, PPC s’est investi dans une relation de collaboration étroite avec les communautés locales grâce à des actions concertées comme la pulvérisation des milieux pour lutter contre le paludisme. Certaines infrastructures de base sont ainsi érigées et permettent à l’habitant de cette zone de vivre dans un milieu sécurisé.
Comment faire face à la poussière ? Des mécanismes sont ainsi mis en place et permettent d’atténuer l’impact de cette conséquence de l’industrie du ciment.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top