Economie

En réponse à la baisse des prix des vols : Les compagnies aériennes suspendent le trafic aérien entre GOMA-BUTEMBO-BENI

Le lignes aériennes GOMA-BUTEMBO-BENI ne sont plus desservies depuis quelques jours. Les opérateurs du transport aérien ont décidé depuis quelques jours de suspendre leurs activités entre ces villes du Nord-Kivu. Leur arrêt de travail et consécutif à la baisse, par le gouvernement, des tarifs de vols. Une situation qui pénalise, particulièrement dans cette province orientale du Congo. Selon un témoignage de Akilimali Choma Choma, un journaliste basé à Goma, qui s’est confié à Géopolis Hebdo, “les transporteurs aériens se sont retrouvés marginalisés par la mesure du Gouvernement de réduire les prix des billets d’avion au niveau national. Ils ont donc décidé de manière unilatérale de suspendre le trafic aérien”. Et de poursuivre : ” Il faut savoir qu’entre GOMA et BUTEMBO par exemple, c’est près de 360 km et la route n’est pas assez sécurisée. La route qui mène aussi à Beni est tout autant moins sûre. Ce qui fait que les populations préfèrent plus les voies aériennes qui sont plus sûres. A présent, ils sont plusieurs, ceux qui en appellent à l’intervention des autorités au niveau national afin de décanter cette situation”, indique Akilimali.

En République Démocratique du Congo, le gouvernement a officialisé le 7 août 2021, un arrêté annonçant une baisse des prix des billets d’avions, dépassant les 40 % pour les principaux trajets.
C’est à l’issue d’une réunion avec  les transporteurs aériens et les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) que le premier ministre Sama Lukonde, a présidé la cérémonie de signature de l’arrêté ministériel portant fixation des nouveaux tarifs des services aériens du réseau domestique en RDC par le ministre de l’Économie nationale, Jean-Marie Kalumba Yuma.
Selon le gouvernement congolais, cette nouvelle mesure facilitera la mobilité des personnes et de leurs biens sur le territoire national, tout en garantissant un accroissement des flux commerciaux et humains entre les différentes provinces du pays. On se rappelle que suite à la décision de l’exécutif national, certaines voix avaient craint de voir “le ciel congolais être sans avion”. Si le grand mal redouté n’a pas eu lieu au niveau national pour certains trajets, le Nord-Kivu accuse le coup de la décision gouvernementale. Mais les revendications des uns et des autres se sont encore heurtées à cet argument : “Notre rôle, nous, ministère de l’Économie, c’est la protection des consommateurs et également la protection des entreprises privées. Le prix juste, ce n’est pas que nous avons rabattu les prix. Mais nous venons de pratiquer le prix qui doit être pratiqué selon la réglementation”, a indiqué Jean-Marie Kalumba.

A titre illustratif, la ligne Kinshasa-Goma, longue de 1560 km, est passée de 340 dollars américains à 193. Soit une réduction de 43%.
Outre les prix des billets d’avions qui ont été revus à la baisse, le gouvernement a aussi reçu des préoccupations dites légitimes des compagnies d’aviation visant l’amélioration du climat des affaires dans leur secteur.

Selon une source gouvernementale, l’essentiel des préoccupations des acteurs du secteur ont reçu des réponses favorables. Il a été notamment accordé des facilitations aux compagnies aériennes afin d’opérer dans un cadre plus serein et d’offrir ainsi à la population, un service de meilleure qualité.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top