Economie

En visite de travail en Guinée équatoriale : Didier Budimbu s’engage à booster la production de l’or noir congolais en s’inspirant de l’expérience équato-guinéenne

Booster la production pétrolière et gazière en République Démocratique du Congo c’est l’objectif assigné par le ministre Des Hydrocarbures Didier Budimbu. C’est pour cette raison qu’il voudrait bénéficier de l’expérience de la Guinée Équatoriale en vue de faire de la RDC une grande référence économique d’Afrique grâce à ses potentialités pétrolières et gazières.

Il importe de rappeler que le pays d’Obiang Nguema,Ministre Équato-guinéen des Hydrocarbures, avec comme richesse de base le pétrole est bien présent dans le top 10 des pays producteurs du brut avec une production journalière d’environ 206 000 barils/jour, occupant la 7e position en Afrique.

Faisant également partie des pays membres de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs du pétrole) réunissant aujourd’hui 13 pays : l’Algérie, l’Angola, l’Arabie Saoudite, le Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, l’Iran, l’Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, les Émirats arabes unis et le Venezuela.

Pour ce faire, Didier Budimbu déploie des efforts considérables afin de mettre en place des stratégies adéquates visant à attirer davantage d’investisseurs qui permettraient à la RDC d’occuper une place de choix dans le top 5 des nations productrices de l’or noir et du gaz en Afrique.

C’est dans cette optique qu’il convient de situer sa visite en Guinée Equatoriale, cité aujourd’hui parmi les pays d’Afrique centrale qui ont réalisé des exploits dans la production de son pétrole. Pour ce faire, Didier Budimbu a pris langue avec son homologue équato-guinéen Gabriel Obiang Nguema Lima avec qui il a partagé son souci de booster la production congolaise.

Dans cet objectif, Didier Budimbu qui tient à la réussite du mandat de Félix Tshisekedi veut que la RDC quitte sa phase actuelle qui n’est pas enviable : rien que 4,5% de production de sa réserve pétrolière. L’objectif principal pour les autorités congolaises est que la RDC qui n’en est qu’à 25 000 barils/jour redouble sa production actuelle au regard de ses potentialités.

A l’issue de la séance de travail avec le ministre équato-guinéen du Pétrole et Gaz, Didier Budimbu a visité les installations pétrolières de ce pays, Accompagné de certains opérateurs économiques congolais et ses experts. Il veut comprendre la politique que certaines nations africaines classées dans le top 10 des pays producteurs de pétrole en Afrique ont utilisée pour que la RDC puisse emprunter la même voie.

Après la séance de travail, son hôte lui a fait don de quelques présents dont un petit ouvrage qui relate les prouesses et performantes de la Guinée Équatoriale. En signe de réciprocité, le ministre Didier Budimbu a également remis quelques cadeaux à son hôte, question de consolider la coopération pour que la RDC ne reste pas à la traîne.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top