Politique

État de siège en Ituri : Arrestation d’un ex-chef rebelle, coup de filet reussi pour le gouvernement militaire

Dans la province de l’Ituri, les opérations de neutralisation des groupes armés actifs évoluent normalement. Le week-end dernier, les services de sécurité ont mis la main sur un chef rebelle qui a été présenté auprès du Gouverneur Militaire de cette province, le Lieutenant-Général Johnny Luboya Kashama. Il s’agit du nommé John Tibasima Bahimuka, un natif de cette province et candidat malheureux aux élections législatives de 2011, renseigne le porte-parole des opérations militaires des FARDC, le Lieutenant Jules Ngongo, à la Géopolis Hebdo.

Initiateur du mouvement Union National pour le Changement Intégral (UNCI), présumé commanditaire des tueries , il est accusé d’entretenir à nouveau des contacts avec différents groupes de milices actives dans cette région, notamment CODECO, ADF et FPIC.

Le nommé John Tibasima (à ne pas confondre avec le Sénateur John Tibasima Mbugemu) a été arrêté et détenu par l’armée depuis le 29 septembre dernier.

Soupçonné d’entretenir des relations avec les groupes armés de l’Ituri dans l’objectif de les regrouper dans son nouveau mouvement insurrectionnel UNCI, cet ex chef de milice de l’Union des patriotes Congolais (UPC) a été plusieurs fois cité dans des entreprises visant à déstabiliser cette partie du pays placée sous état de siège depuis mai dernier par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi.

” Ce monsieur est connu de tous dans son intention de nuire la vie des paisibles citoyens de la Province et de menacer les intérêts vitaux du pays. Aujourd’hui, l’armée vient de mettre la main sur lui car il avait l’intention de réunir tous les groupes armés notamment FRPI, CODECO et ADF pour déstabiliser l’Ituri. Nous allons continuer dans cet élan ensemble avec la population, ” rapporte le Lieutenant Ngongo.

” Mais comment comprendre que quand les ADF nous attaquent, nous les frappons. Ensuite c’est l’FPIC qui nous attaque. Quand nous frappons, c’est CODECO qui nous attaque à son tour ” s’interroge cet officier de l’armée. D’après cette même source, Tibasima qui souvent vit à l’étranger, a été trouvé en possession d’une carte de résidence canadienne.

Cette arrestation de bandits armés est un signal fort de l’engagement sans faille du Commandant suprême des FARDC incarné par le Gouverneur Militaire, le Lieutenant-général Johnny Luboya Kashama, pour stabiliser la Province. Et c’est le deuxième présumé commanditaire ou collaborateur des groupes armés appréhendé depuis l’entrée en vigueur de l’état de siège.

Pour rappel, le 06 octobre dernier, deux présumés ADF dont une femme qui détenait à elle seule 6 identités différentes, arrêtés à Mahagi près de la frontière ougandaise, ont été également présentés à l’autorité provinciale.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top