Politique

État de siège en Ituri : Les Forces loyalistes enregistrent d’autres résultats positifs en 2022

Destruction des plusieurs bastions des groupes armés, neutralisation de leurs chefs et arrestation des dizaines de miliciens, tels sont les quelques résultats probants déjà obtenus par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pendant cette période de l’Etat de siège. Tout en saluant ce travail abattu par les FARDC, le Lieutenant-général Johnny Luboya N’Kashama, Gouverneur Militaire de la province de l’Ituri, rassure que les soldats loyalistes vont continuer à traquer sans relâche tous les miliciens hostiles au processus d’imposition de la paix et de restauration de l’autorité de l’Etat. Actuellement, les Forces loyalistes assurent et protègent la population tout en consolidant la sécurité dans les zones conquises dans le territoire d’Irumu.

Grâce à cette conquête, il s’observe le retour de la population et la libération des plusieurs compatriotes autrefois otages des ADF/MTN. Dieudonné Losa, Coordonnateur de la Société Civile de l’Ituri, a quant à lui remercié les autorités militaires pour avoir sauvé la vie des 8 civils. « Ils ont été entre les mains des ADF qui les ont fait travaillé comme des ouvriers et des esclaves pendant deux mois. Et c’est lorsque les opérations militaires ont commencé dans la forêt que ces rescapés ont eu la chance. Nous remercions nos frères des FARDC qui ont réalisé un travail qui a permis de retrouver nos frères vivant à ce jour. Ce qui peut être considérée comme une action positive de l’état de siège », s’est-il exprimé devant les autorités militaires lors de la présentation de ces otages.

Bien avant la libération de ces derniers, les Forces de l’ordre avaient mis, le lundi dernier, la main sur le féticheur et cofondateur de la milice CODECO répondant au nom de Litsho Saka. Cette arrestation fait suite à une opération musclée menée par les soldats loyalistes à Wada, l’un des grands bastions de cette milice localisée dans le secteur de Walendu Pitsi en territoire de Djugu. Arrêté avec 6 autres miliciens CODECO, ce féticheur appelle encore ses frères à cesser les violences et à se rendre à l’armée. « C’est ma joie aujourd’hui d’être entre les Forces de l’ordre, car il n’y a plus de vie en brousse. En tant que cofondateur de CODECO, je veux que cette guerre finisse. Pour ce faire, je voudrais m’associer au gouvernement pour sensibiliser d’autres miliciens à quitter la brousse. Tous les ‘’ pasteurs ‘’  CODECO, j’espère que vous écoutez ma voix. Je suis maintenant entre les mains du gouvernement. Nous devons faire la paix », a déclaré ce cofondateur de la milice CODECO.

Toutefois, les Forces de défense et de sécurité congolaises avec les Forces Ougandaises (UPDF) restent très engagées à mettre hors état de nuire tous les groupes armés qui opèrent en Ituri suivant l’esprit et la lettre de Félix Tshisekedi, Chef de l’Etat et Commandant suprême des FARDC. Au terme d’un briefing opérationnel tenu le week-end dernier avec le Gouverneur Militaire et les Officiers supérieurs des grandes unités, le Général Camille Bombele, Commandant des opérations conjointes entre les FARDC et les UPDF, a déclaré que les rebelles ADF ne connaîtront pas un moment de paix. « Nous n’allons pas laisser les ADF en paix même s’ils rejoignent d’autres groupes armés. Nous allons donc les poursuivre jusqu’à leur dernier retranchement  comme l’ont toujours voulu nos autorités politiques », a-t-il martelé tout en appelant la population à s’approprier ces opérations et à fournir des informations nécessaires qui vont permettre aux autorités militaires de traquer les rebelles.

Pour rappel, les terroristes ADF et leurs alliés Maï-Maï Mambenga avaient tenté  le week-end dernier d’attaquer les positions des Forces Armées de la RDC à Haute Mabere et Nyanbenga dans la chefferie de Walendu territoire d’Irumu. Malheureusement, la force de frappe des soldats loyalistes a eu le dessus  : 12 rebelles neutralisés et 5 armes AK47 récupérés. L’armée appelle les rebelles à suivre le chemin de DDRCS. « Nous menons les opérations sur tous les fronts contre  les ADF et leurs Alliés. Actuellement, la situation à Haute-Mabere à Mambelenga est maîtrisée par les forces armées », a rassuré le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri avant de souligner qu’avec les opérations musclées menées par les FARDC au sud et au nord contre les groupes armés étrangers et locaux, la mutualisation des forces entre FARDC et UPDF, les Forces de l’ordre ont adopté une posture robuste de défense et les groupes armés n’ont pas d’autre issue que celle de se rendre aux Forces régulières.

Pour redynamiser les opérations militaire en Ituri et intervenir de manière prompte et rapide, le Gouverneur Militaire lieutenant Général Johnny Luboya N’Kashama a doté les jeeps Land cruiser 4×4 aux 5 Administrateurs Militaires, Policiers  et Aux Commandants Régiments déployés en Territoire de Djugu.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top