Economie

État des lieux du climat des affaires en RDC : Après la FEC, Mwando Nsimba a échangé avec la COPEMECO, FENAPEC et PEF/RDC

Les Petites et Moyennes Entreprises et Artisans (PMEA) sont une source essentielle d’emplois et génèrent des recettes considérables tant à l’intérieur qu’à l’exportation dans les pays de l’OCDE comme dans les pays en transition et en développement. A l’évidence, une hausse de la compétitivité des PMEA pourrait contribuer au développement économique et social et surtout, à la réduction de la pauvreté. En effet, les PMEA représentent un pan essentiel du tissu socioéconomique de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce rôle vital est maintenant en danger avec les conséquences néfastes et sans précédent liée à la pandémie de Covid-19. Ainsi, dans le cadre de la poursuite du dialogue public-privé, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, a tenu à organiser des moments d’échanges avec ces corporations professionnelles dans l’idée de booster entrepreneuriat local. En sa qualité aussi de Président du Comité de Pilotage « Climat des Affaires, Partenariat Public-Privé, Promotion des Investissements et de l’Emploi » et Champion des Réformes du climat des affaires sur le Plan national, Christian Mwando Nsimba Kabulo, après avoir échangé avec une délégation de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) la semaine dernière, a reçu, le mercredi 02 juin 2021, en son cabinet de travail, les représentants de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Congo (COPEMECO), de la Fédération Nationale des Artisans, Petites et Moyennes Entreprises du Congo (FENAPEC), ainsi que de la Platefome de l’Entrepreneuriat Féminin en RDC (PEF/RDC).

L’amélioration du climat des affaires et la promotion de l’entrepreneuriat ainsi que de la classe moyenne est le sixième pilier de l’action gouvernementale. Celle-ci s’articule autour de quinze (15) piliers regroupés en quatre (4) grands secteurs d’activités dont la mise en œuvre devra mener à la construction d’un Etat fort, prospère et solidaire. Après son investiture par l’Assemblée nationale et la prise des fonctions effective de ses membres, I’heure est à la mise en œuvre du Programme d’actions du Gouvernement Michel Sama Lukonde Kyenge qui reprend, dans son Programme, le suivi des indicateurs Doing Business de la Banque mondiale (BM) en vue de l’assainissement de l’environnement des affaires et des investissements en RDC.

ll est aujourd’hui admis qu’un meilleur climat des affaires est compatible avec la création et le développement des entreprises, la croissance économique, l’augmentation des emplois et l’amélioration du bien-être social.

En sa qualité de Président du Comité de Pilotage « Climat des Affaires, Partenariat Public-Privé, Promotion des Investissements et de l’Emploi » et Champion des Réformes du climat des affaires sur le Plan national, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, Christian Mwando Nsimba Kabulo, a initié une série d’échanges avec les représentants du secteur privé pour échanger sur l’état des lieux du climat des affaires et des investissements dans le pays. Ainsi, après avoir échangé avec une délégation du patronat privé congolais la semaine dernière, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan a reçu, le mercredi 02juin 2021, en son cabinet de travail, les représentants de la COPEMECO, de la FENAPEC, ainsi que ceux de la PEF/RDC.

En effet, les PMEs représentent un pan essentiel du tissu socioéconomique de notre pays. Leur rôle vital est maintenant en danger avec les conséquences sans précédent liée à la pandémie de Covid-19. Ainsi, dans le cadre du dialogue public-privé, le Ministre d’Etat, Ministre du Plan, a tenu à organiser ce moment d’échanges avec ces corporations professionnelles dans l’idée, entre autres, de : 1) Dresser un état des lieux du processus d’assainissement de l’environnement des affaires en vue de proposer des solutions concertées ; 2) Recevoir les doléances du secteur privé relatives aux questions en rapport avec
l’assainissement de l’environnement des affaires en vue des solutions devant être apportées et du plaidoyer devant être mené auprès des autorités compétentes ; 3) Rassurer le secteur privé de ľaccompagnement indéniable de l’exécutif dont il bénéficie et bénéficiera toujours au travers du Ministre d’Etat Plan ; 4) Renforcer la coopération et les liens entre le Ministère du Plan et les corporations du secteur privé, dans le cadre du renforcement du dialogue public-privé ;
5) Rassurer le secteur privé de la volonté et des actions du Gouvernement pour un assainissement réel et effectif de l’environnement des affaires, la valorisation des
investissements des nationaux et la promotion des Investissements Directs Étrangers (IDE).

Les représentants de la COPEMECO, de la FENAPEC et de la PEF ont, à leur tour, eu l’occasion de présenter leurs différentes doléances qui pointent, notamment : 1) La complexité du système fiscal congolais ; 2) L’insécurité juridique et judidaire qui annihilent les efforts d’assainissement du climat des affaires ; 3) La vétusté, voire l’impraticabilité des infrastructures qui empêchent le développement d’un système national d’approvisionnement du marché de base et réduisent considérablement leur compétitivité à l’exportation ; et enfin, 3) La prolifération des licences, permis, autorisations et agréments, tant dans la phase d’implantation que dans les phases d’exploitations et de développement.

A l’issue de cette séance de travail, les engagements fermes ont été pris pour une bonne conduite des réformes au profit de toutes les parties prenantes. Le Ministre Mwando Nsimba a souligné qu’une revue se fera avec le concours de l’ANAPI sur une base périodique pour évaluer les avancées dans ce secteur.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top