Politique

États généraux de la communication et des médias Gaby Kuba : ‘’ La presse congolaise doit se réinventer techniquement mais aussi professionnellement.

‘’Intervenant sur les antennes de la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC), le mardi 25 janvier 2022, dans la soirée, le président de l’Union nationale de la presse de la République Démocratique du Congo (UNPC) s’est réjoui du fait qu’aujourd’hui aucun média classique n’est resté en marge de l’innovation technologique. ‘’ La RTNC qui est la vitrine audiovisuelle de notre pays, s’est adaptée aujourd’hui. Je suis parfois les informations diffusées sur la Radiotélévision nationale congolaise à travers l’internet. Chaque jour, je reçois également des messages qui viennent d’autres médias. Il s’agit des médias en ligne qui ont volé un peu la vedette à la presse écrite grâce au numérique ‘’, a déclaré Gaby Kuba Bekanga.

Qu’en est-il du thème ‘’ Médias congolais : quelles perspectives à l’ère du numérique face au développement durable ‘’ choisi par les organisateurs ? A cette question posée par la consœur Anita Luamba, le numéro 1 de l’UNPC a fait savoir que ce thème doit pousser tous les professionnels des médias à s’adapter par rapport à l’évolution technologique au risque de disparaitre dans l’univers communicationnel. Pour ce faire, ajoute-t-il, le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, nous a demandé de nous réinventer techniquement mais aussi professionnellement dans le strict respect de notre code d’éthique et de déontologie professionnelle.

L’UNPC est-elle allée en ordre dispersé à ces assises ? Dispose-t-elle d’un cahier de charges ? Quel en est le contenu ? ‘’ Moi, en tant que Président de la corporation, au niveau de l’UNPC, concernant ces états généraux de la communication et des médias, nous avons un cahier de charges qui contient un certain nombre de propositions notamment, le renforcement des pouvoirs du tribunal des pairs, la dépénalisation du délit de presse en contrepartie de l’avènement d’une presse républicaine, citoyenne et responsable (Garantie à donner aux pouvoirs publics), la suspension de la délivrance de la carte professionnelle de presse afin de lutter contre les moutons noirs. Cette liste n’est pas exhaustive.

A toutes les doléances du ‘’ quatrième pouvoir ‘’, le président de la République qui a ouvert personnellement lesdites accises, a promis tout son soutien au secteur de la communication et des médias. Bref, la République par la voix de son Président, s’engage à faire sa part pour réformer le secteur de la communication et des médias.

‘’ Aux journalistes et professionnels du métier de faire la leur afin de donner au pays un espace d’exercice moderne et assaini ‘’, a écrit sur son compte tweeter Patrick Muyaya Katembwe, Ministre de la communication et des médias, porte-parole du Gouvernement.

Diagnostiquer, réfléchir et débattre sur un modèle de convergence entre la presse, le numérique et les objectifs de développement durable, tels sont les objectifs poursuivis par les premiers états généraux de la communication et des médias de l’ère Tshisekedi.

Dieudonné Buanali

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top