Politique

Explosion d’une Bombe à Béni : Patrick Muyaya et Constant Ndima annoncent des nouvelles mesures sécuritaires

Le jour de la fête de nativité dans la ville de Béni dans la province du Nord-Kivu a été marquée par l’explosion Kamikaze dans un Bar dénommé “In box”, au point que la journée a été qualifié par certaines voix comme ” Noël de sang”. A Kinshasa pour participer à la conférence des gouverneurs, le Général Constant Ndima, gouverneur Militaire du Nord-Kivu a pris part au briefing ce 26 décembre courant qui a porté sur le sujet, au côté de Patrick Muyaya, ministre de la communication et médias, porte-parole du gouvernement. Les deux personnalités ont appelé la population à ne pas céder à la panique et continuer à vaquer librement à ses occupations.

Si dans la nuit du 25 décembre les autorités dressaient un bilan de 6 morts et 13 blessés, il faut dire que les chiffres ont évolué. Le ministre Patrick Muyaya a parlé «de 8 compatriotes décédés, un officier des FARDC, capitaine à la 22e Brigade qui était avec son épouse et son enfant tous ont perdu la vie. Les services de sécurité et le corps médical ont dressé un bilan provisoire établi pour le moment à 20 blessés.» a-t-il déclaré

Le porte parole du gouvernement a en outre déterminé que parmi les blessés, il y a « deux jeunes filles, deux jeunes garçons deux dames fracturées au niveau des membres inférieurs, deux autres dames blessées graves, le bourgmestre de la commune de Rwenzori, le bourgmestre adjoint de la commune de Mulekera sont aussi blessés. Tous ces blessés reçoivent des soins médicaux depuis hier, ceux qui étaient respectivement dans l’hôpital Nyakunde, la brèche et la clinique de la police nationale congolaise ont été transférés ce matin, à l’hôpital général de Béni.» a-t-il renchérit.

Pour le général Constant Ndima, Gouverneur Militaire de la province du Nord-Kivu Kivu sous état de siège, où l’explosion a eu lieu, c’était aussi le moment d’annoncer des nouvelles mesures sécuritaires applicables dans les villes et les grandes agglomérations.
Il s’agit de la constitution des unités des FARDC et de la Police destinées à la défense des villes et des agglomérations importantes; Constituer des Chek point pour contrôler les mouvements des personnes et des bien; organisation des bouclages; Organisation des patrouilles motorisées; le durcissement du couvre-feu en cours dans la ville de Béni qui était 21h et sera ramené à 19h. Pour les villes des boutembo, de Goma et des autres villes, il est ramené à 20h. Sur le plan opérationnel, renforcement des opérations sur le terrain à travers les deux secteurs opérationnels Sokola 1 Grand Nord et Sokola 2 Nord-Kivu.

L’attaque de ce 25 décembre a été qualifiée de terrorisme islamiste par les deux autorités, bien que les fouilles de débris des engins explosifs soient en cour pour remonter la filière. Les convictions de l’armée et du gouvernement se basent sur le modus operandi de ces terroristes, qui ont choisi le jour de Noël pour semer la terreur. Il en est de même pour l’attaque kamikaze de Juin, qui s’est produite dans une paroisse catholique en plein jour de culte.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top