Politique

Face aux députés nationaux et Sénateurs Félix Tshisekedi : “Je sollicite l’investiture du gouvernement vu que le temps presse afin d’éviter la colère du peuple”

L’harmonisation parfaite des vues entre institutions président de la République, parlement et gouvernement s’avère aujourd’hui la clé de voûte d’une gouvernance performante et efficace de l’Etat. Ces trois institutions de la république sont donc ténues de construire et partager toutes une même vision de gestion de la res publica afin de répondre aux attentes du souverain primaire et d’agir conformément aux prescrits constitutionnels. C’est dans cette logique que le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a initié une rencontre avec les sénateurs et députés nationaux. Tenue le samedi 24 avril courant à la cité de l’Union Africaine, cette rencontre a tourné autour des sujets qui préoccupent au plus haut point le pays notamment l’investiture du gouvernement Sama Lukonde, l’insécurité à l’Est et les élections de 2023. En substance, le Président de la république a invité tous ces parlementaires à travailler et à tout faire pour ne pas écarter les attentes du peuple dont plus de la moitié vit dans une extrême pauvreté, soit de moins de 1 USD par jour selon le Programme des Nations-Unies pour le Développement.

Des députés nationaux, le Président Tshisekedi a sollicité l’investiture du gouvernement Sama Lukonde qui d’après lui, constitue un processus majeur pour resolver les différents problèmes cruciaux qui gangrènent le pays, car selon la procédure, toutes les grandes mesures et réformes devront passer par le gouvernement. Aussi, cette investiture qui a lieu aujourd’hui va éviter aux autorités du pays la colère de la population qui a longtemps attendu la formation de ce gouvernement issu de l’Union Sacrée de la Nation, une vision chère au garant de la Nation.

Tout en exhortant les parlementaires à bannir tout esprit négativiste et à éviter d’extérioriser leur mécontentement, Félix Tshisekedi a rappelé que tout le monde ne saurait figurer au gouvernement nonobstant la bonne foi qu’il a de donner l’opportunité à tous de contribuer efficacement au bon fonctionnement des services de l’Etat. Sans ambages, il a mis en garde les députés et sénateurs contre la tendance voulant à privilégier leurs intérêts personnels au détriment des intérêts de la Nation.

Dans moins de 1000 jours, la RD Congo connaîtra son quatrième cycle électoral. Et le président de la république s’est dit prêt pour affronter les prochaines échéances électorales, renseigne la presse présidentielle. Plusieurs réformes aussi attendues dans le cadre de ces échéances électorales notamment la réforme sur la problématique de la nationalité congolaise. Avec cette réforme, tous les congolais ayant acquis d’autres nationalités pourraient participer activement aux activités électorales. Pour ce faire, le parlement a un rôle important à jouer en accélérant le travail des réformes.

Par ailleurs, le feu vert du parlement pour l’investiture du gouvernement des wariors permettra au Chef de l’Etat de poursuivre efficacement avec la lutte contre l’insécurité qui sévit dans la partie Est du pays où l’on ne cesse de compter des dizaines des morts presque tous les jours. _”S’il-vous-plaît, veuillez me donner ce gouvernement pour me permettre de faire face à la question de l’insécurité à l’Est du pays”_ , a-t-on appris d’un député national qui a pris part à cette rencontre.

Au nom du Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso, les élus du peuple ont sans ambages réitéré leur engagement à continuer à travailler sans relâche pour le changement intégral dans les grands secteurs d’activités de la société.

Djodjo Mulamba

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top