TRANSPORT

Fluidité routière à Kinshasa : Les Motocycles à l’origine des embouteillages à la place des huileries

Le gouvernement national avait mis en place au cours d’une réunion tenue le 12 mai dernier par le premier ministre les nouveaux mécanismes instruisant les services compétents à renforcer les mesures et les actions visant à atténuer tant soit peu les embouteillages. Cela pour permettre la fluidité de a circulation mise en mal à Kinshasa. Nonobstant ces dispositions gouvernementales, les kinois continuent à vivre les embouteillages, qui, parfois sont causés par l’absence de services publics ayant en leur charge le rétablissement de l’ordre à la circulation routière.

Au rond point huileries, les Motocycles prennent à chaque levée du jour, la grande partie des artères et les utilisent comme parking. Ce qui est plus remarquable sur la bande de l’avenue des huilleries qui tend vers la commune de la Gombe.

Suite à ce comportement, les chauffeurs usagers des différentes routes qui relient ce rond-point éprouvent des difficultés pour franchir ce point, ceci crée des incompréhensions qui sont à l’origine des encombrements de ce lieux.

Interrogé par le reporter de géopolis, les chauffeurs accusent la police de circulation qui ne pose aucun acte de rappel à l’ordre face à cette situation.
” Vous êtes usagers comme nous j’espère que huilerie est parmi les lieux embouteillés de la capitale. En présence des agents de la police de circulation routière, les Motocycles se prennent la tête en récupérant plus de la moitié des routes pour les utiliser comme leurs parking.Ce comportement crée ces encombrements “, a fait savoir Arnold Mazi chauffeur de taxi.

Pour les Motocycles accusés, ils n’ont que ces lieus qui leur ont été attribués par la police.
” Nous n’avons pas, à travers les routes de Kinshasa, des parkings construits pour les taxis. Nous créons tous nos parking question de bien nous permettre de travailler. Nous sommes nombreux à ce lieux et nous ne pouvons que nous installer comme tu le remarques. Leurs accusations ne nous touchent vraiment pas parce que déjà les Motocycles ne construisent pas les routes mais payent les taxes pour permettre un bon trafic” renseigne le motocycle.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top