Politique

Forum sur la foresterie urbaine : Gentiny Ngobila en tête-à-tête avec le Représentant de la FAO en RDC

prévue pour ce 5 juillet 2021, à Kinshasa, le Forum sur la foresterie urbaine aura bel et bien lieu. L’Organisation des Nations-Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) tient à la promotion de la protection de la foresterie urbaine offrant beaucoup d’avantages aux populations vivant dans des villes, estimées à près de 70% d’ici 2050.

Dans cette optique, en prélude du forum sur la foresterie urbaine, le Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a échangé, dernièrement à l’Hôtel de Ville de Kinshasa, avec le Représentant de la FAO en RD-Congo, Aristide Ongone Obame.

À sa sortie de l’audience, la représentante de la FAO en RDC a, d’abord, fait part à l’autorité urbaine du précédent forum virtuel organisé à Mantoue en Italie par la FAO en collaboration avec des institutions italiennes concernées par la gestion des forêts. Puis, il a remis une invitation au Gouverneur de la ville pour co-présider ces assises de Kinshasa, en sa qualité du Premier Citoyen de la capitale RD-congolaise.

Le numéro un de la FAO en RDC a souligné que plusieurs pays ont été identifiés, mais la RD-Congo, particulièrement la ville de Kinshasa, est choisie parce qu’elle se compte parmi les grandes métropoles d’Afrique. Aussi, parce-que la RD-Congo est le plus grand poumon forestier d’Afrique.

Par ailleurs, le Chef de l’Éxecutif Provincial de la ville de Kinshasa s’est montré réceptif face à cette grande initiative qui cadre avec son vaste programme Kinshasa Bopeto, dans son volet aménagement des espaces verts et parcs d’attractions à Kinshasa. D’ailleurs, sur ce plan, le Gouverneur de la ville de Kinshasa se compterait déjà parmi les bons élèves en termes de promotion de la foresterie urbaine ce, au regard des efforts qu’il est en train de fournir dans ce secteur.

Selon certains spécialistes en environnement, la forêt urbaine représente une composante stratégique. C’est ainsi que la FAO préconise que les forêts péri-urbaines, les parcs, les rues, les jardins privés et d’autres espaces publics soient considérés comme un ensemble de la forêt urbaine, devant servir de composante stratégique pour répondre à des objectifs de développement durable.

Et pour y arriver, la FAO conseille quelques mesures, notamment la création d’espaces verts et de forêts urbaines; la préservation de la biodiversité et de l’intégrité et complexité de l’écosystème en ville ; la préservation des liens entre zones rurales et urbaines, notamment par les corridors écologiques; et enfin la protection d’écosystèmes forestiers sains pour leur influence sur les eaux urbaines.

Enock ISSEY

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top