Non classé

Gestion de fonds de Covid-19 : La Présidence rejette les allégations de megestion lancées par l’ODEP

Comme tous les autres pays du monde, la République Démocratique du Congo (RDC) n’a pas été épargnée par la pandémie de Covid-19 qui a eu un impact négatif sur les économies mondiales. Pour y faire face, la RDC a bénéficié en 2020 des fonds alloués par le Fonds Monétaire International (FMI). Représentant une quotité de 363,2 millions USD décaissés par cette institution de Bretton Wood au titre de la Facilité Élargie Rapide (FCR), ces fonds ont été de l’ordre de 50,7 millions USD. Pour ce qui est de la gestion de ce financement, de nombreux rapports ont été publiés, notamment celui de l’Observatoire de la Dépense Publique (ODEP). Ce rapport de l’ODEP indique que seuls 19,6 millions USD sur ce total de 50,7 millions USD décaissés par le Trésor public ont suivi la procédure régulière de la chaîne de dépense, soit 38,7 % contre 31,1 millions USD décaissés suivant la procédure d’urgence non réglementée.

Dans un communiqué rendu public la semaine dernière, l’ODEP charge la Task Force (de lutte contre la Covid) de la Présidence de la République (TFP). D’après l’ODEP, cette structure de la Présidence est complice de l’augmentation du prix d’une boîte d’hydroxychloroquine de 15 à 35 USD, soit une majoration unitaire de 133,33 % à l’espace de 48 heures. _”Au lieu de 11,875 valant les 178,125 USD reçus du Trésor, Pharmakina n’a livré que 5,900 boîtes d’hydroxychloroquine et la livraison des boîtes restantes de 6,785 pour un montant de 101,775 USD n’a jamais été effectué”_ , dénonce l’ODEP. Pour la Task Force de la Présidence, toutes accusations sont gratuites et sans fondements. Tout en les rejetant fermement, la Task Force de la Présidence a tenu à préciser qu’elle ne dispose même pas de compte bancaire et ne gère pas des fonds pour lutter contre la Covid-19 en lieu et place du ministère de la santé.

D’après son coordinateur, le Docteur Roger Kamba, la Task Force Présidentielle est un organe technique qui a pour mission d’apporter l’expertise et l’orientation en matière médicale au Chef de l’Etat afin d’assister dans les prises de décisions concernant la lutte contre la maladie à coronavirus. Pour lui, il fallait éclairer la presse et l’opinion nationale sur ce dossier car l’ODEP l’accuse des faits qui sont antérieurs à l’installation de la Task Force Présidentielle qui est intervenue en mai 2020 alors que les faits allégués remonteraient à Mars 2020.

Parlant du dossier de Pharmakina, ce conseiller spécial du Chef de l’Etat en charge de la couverture maladie universelle, a expliqué que le Gouvernement avait payé une partie et non la 2ème. ” _Et quand cette commande a été faite, la Task Forces n’existait même pas. Une fois installée, la Task Forces a été saisi le 20 mai par Pharmakina. « En août, cette même firme nous a encore écrit, parce que n’étant pas encore payé…. Approché par mes avocats, la Cour des comptes dira qu’elle n’a pas cité le Dr Kamba_ “, a-t-il fait savoir avant de révéler que la Task Force a dû payer elle-même les frais de transport et d’entreposage du don des médicaments offerts par la Fondation Elikya alors qu’elle avait fait recours au ministère des Finances pour solliciter un montant de 25 000 USD mais en succès. ” _Je suis donc surpris d’apprendre que ministère des Finances une société pour 157.000 USD_ “, s’est-il étonné.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top