Politique

Gouvernement à venir : Les forces vives du Kwango font des recommandations à Sama Lukonde

Après la nomination du premier ministre Sama Lukonde par le président de la République, les réactions et recommandations proviennent de tous les coins du pays. La province du Kwango n’est pas en reste par rapport aux recommandations. Certains politiques et jeunes leaders, à l’occasion d’une matinée de la jeunesse sur l’analyse des enjeux politiques de l’heure, ont exhorté le nouveau premier ministre, pour ce qui du compte du Kwango, de nommer non seulement les nouvelles figures, mais surtout de rajeunir la classe politique Kwangolaise en vue de Booster le développement de cette province voisine de Kinshasa. Selon eux, depuis l’indépendance le Kwango croupit dans le sous-développement.

Ces jeunes estiment que ” l’éradication des anciennes figures est la seule voie par laquelle le président éviterait les opportunistes pour privilégier les compétences et ceux qui l’accompagneront dans sa lutte du développement des peuples”.

Après la nomination du 25 ème successeur de Patrice Emery Lumumba devant conduire le gouvernement de l’Union sacrée de la nation, disent-ils, “les forces vives du Kwango que nous sommes, saisissons la balle au bond pour plaider en faveur du non alignement des figures chantant le leadership abstrait du Kwango. Celà ressort des désidératas exprimés par la base du Kwango au cours des rencontres de sensibilisation et de vulgarisation du bien fondé du nouveau paradigme politique de l’Union Sacrée de la nation prônée par le premier citoyen de la RDC”. Selon les jeunes leaders du Kwango, il existe un nombre “des leaders des partis politiques qui secouent ciel et terre afin de se retrouver au gouvernement dans le seul but de se servir au lieu de servir la base”.

Le rajeunissement de la classe politique est un impératif

A la veille de la mise en place du gouvernement de l’union sacrée de la nation, les jeunes de la province du Kwango estiment qu’il est plus que temps d’avoir des leaders qui incarneront la vision du peuple d’abord, chère au président Félix Tshisekedi. Pour eux, ce qu’ils qualifient d’anciens leaders, ont “montré leurs limites, ayant longtemps travaillé pour les intérêts égoïstes”. “Cela a induit une régression de la province sur tous les plans”, a estimé Cedrick Mavula. Calvin Fioti Ngieto l’un des participants avance d’ailleurs quelques noms qui selon lui, incarneraient mieux les aspirations du Kwango au sein du gouvernement de l’Union sacrée de la nation.

Pour lui, “il y a plusieurs jeunes capables notamment, Bita Inana Batty, autorité morale de la jeunesse altruiste, nouvelle figure de la politique Kwangolaise, le Pasteur Daniel Mbuya Mukiewa, Yves Kasongo Ngo Zulu et d’autres.
Pour les jeunes du Kwango, une grande partie de leur province est maintenant favorable à la vision du chef de l’État, “surtout depuis l’élection de Mboso Nkodia à la tête de l’Assemblée nationale”, disent-ils.

Edouard FUNDA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top