Economie

Grâce au partenariat entre les Ministères du portefeuille, des Mines et AJN: La RDC se dote d’un véhicule financier pour valoriser ses actifs miniers en bourse

C’est un partenariat innovant qui a été signé entre la Ministre d’Etat en charge du portefeuille la princesse Adèle Kayinda, la Ministre des mines Antoine N’samba et le président d’une société de droit canadien spécialisée dans l’exploration des ressources minières Peter Klaus. Et cela, conformément aux recommandations du Chef de l’État formulées au cours de la 49e réunion du conseil des Ministres tenue le 15 avril 2022 où il a été demandé la finalisation de ce contrat de partenariat qui a pour objet de valoriser les actifs miniers de la RDC. Ledit contrat concerne principalement les minerais de l’Or à moyen terme, mais aussi d’autres comme le Lithium et le Cobalt qui sont à intégrer dans des zones minières de Gada-Manga-Rambi, Zani, Moku et Manono.

Par ailleurs, ce partenariat consiste aussi à mettre en place un véhicule pour lever des fonds sur le marché international et pour financer concrètement les travaux de recherches minières en vue de la valorisation des sites dits “greenfields” qui sont actuellement dormants. Ainsi, une entité de l’Etat congolais « Congo Ressources » est créée pour détenir les permis de recherches non exploités à haut potentiel minier pour les valoriser ultérieurement.
Selon la Ministre d’Etat en charge du portefeuille, la valorisation de ces avoirs procédera par transfert des titres/permis de recherches représentant ces sites miniers. Les titres qui seront intégrés dans Congo Ressources, seront valorisés au travers d’une participation croisée (Transfert actions) dans un véhicule financier dénommé “AJN Ressources”, une société cotée en bourse Canadanienne.

Dans ce véhicule financier, une première pour le pays, la RDC aura la possibilité d’aller faire valoir ses actifs en bourse. L’Etat congolais recevra 60% d’actions en échange de ces titres de Congo Ressources dans AJN ressources afin de permettre au pays de maintenir ce niveau des parts et de ne pas perdre son contrôle. Dans le même ordre d’idées de maintien d’actionnariat majoritaire, un comité de suivi a été mis en place et composé des Ministres d’Etat en charge du Portefeuille, du Développement Rural, de l’Aménagement du Territoire des Ministres de l’Industrie, du Commerce Extérieur, des Mines et du Numérique ainsi que le vice-Ministre au Transport, Voies de communication et Désenclavement.
Avec ce projet ambitieux, la RDC s’est décidée, cette fois-ci, d’entrée en bourse. Ce qui fait la joie de la Ministre d’Etat Adèle Kayinda. «Toutes les intelligences se sont conjuguées pour que nous puissions avoir cet instrument qui va réellement valoriser nos actifs miniers, parce que cette-fois ci, la RDC s’est décidée aussi qu’elle soit inscrite à la bourse. Et c’est ça la raison de ce contrat, avec notre partenaire AJN», a déclaré la Ministre d’Etat, Ministre du portefeuille après la signature officielle du contrat.

La Ministre des mines Antoinette N’samba Kalambayi qui s’est montrée sa satisfaite de la signature de ce contrat de partenariat, a souhaité «beaux vents» à ces liens noués entre la RDC à travers le ministère du portefeuille avec son bras séculier dans ce projet Congo Ressources et la Société canadienne AJN.

Au Président de AJN Peter Klaus Eckhof de signifier qu’avec ce contrat, il y aura la création d’emplois dans le pays, mais aussi la construction des infrastructures de base. A lui d’ajouter que si quelque chose de grand est trouvé dans ces explorations qui seront menées dans le cadre de ce projet innovant, le pays vas encore plus bénéficier en termes fiscalité.

Suivant la feuille de route de ce partenariat à courts termes, la première étape est la constitution de Congo Ressources et l’intégration des avoirs, des différents permis de recherche au sein de cette entité congolaise, le transfert des permis de recherches de Congo Ressources vers “AJN Ressources” en échange de l’émission de nouvelles actions en bourse dont 60 % de ces dernières, en faveur de la RDC et la représentation de la RDC dans AJN avec deux administrateurs au sein du Conseil d’administration, permettant ainsi de veiller aux intérêts de la RDC.

En ce qui concerne l’horizon moyen et long terme, il y a la diversification du partenariat AJN et Congo Ressources en intégrant d’autres permis de recherches portant notamment sur le lithium et le cobalt pour permettre à Congo Ressources et AJN de sécuriser la fourniture des métaux pour l’initiative de création de la chaîne de valeur de batterie en RDC. Il y a aussi la proposition aux opérateurs miniers des avoirs valorisés au sein de AJN pour maximiser les revenus tirés qui permettront le financement des autres activités de recherche. L’on compte aussi l’établissement d’un véhicule financier propre de la RDC qui détiendra tous les permis de recherche existant au sein de AJN ou à acquérir. Du reste, il y a la mise en bourse du véhicule financier de la RDC détenu à 100 % par l’État congolais qui devient le bras séculier de l’État en charge de la levée des fonds sur les marchés internationaux.

A consulter les données de cette entreprise partenaire de la RDC dans ce projet d’exploration et valorisation des actifs miniers, il s’avère que l’Etat congolais, à travers la Ministre d’Etat en charge du portefeuille, a opéré un choix judicieux. L’AJN est une société de droit canadien spécialisée dans l’exploration et la valorisation des avoirs miniers. Elle est cotée en bourse de ce pays (Toronto stock exchange), valorisée autour de 12 à 15 M$ actuellement. En RDC, elle a découvert des sites qui aujourd’hui font l’objet de grands projets miniers notamment Kibali Gold Mining, mais aussi un gisement d’étain de la plus haute qualité à Bitsie.

Le caractère unique de ce contrat de partenariat réside du fait que dans les projets miniers, il n’y a que les particuliers qui valorisent les actifs, les emmènent en bourse pour obtenir des capitaux frais. Cette fois c’est l’Etat congolais, avec la société créée par le ministère du portefeuille que dirige la Ministre d’Etat la Princesse Adèle Kayinda Mahina, Congo Ressources, qui va être inscrite à la bourse, fort de ces 60% de participation dans AJN Ressources.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top