Economie

Grâce aux efforts du nouveau comité de gestion : La GÉCAMINES vers un accroissement sensible de la  production cette année

A sa prise de fonction il y a  7 mois, la nouvelle équipe dirigeante de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines S.A), par le truchement du Directeur général Sama Lukonde, s’était résolument engagée à tout mettre en œuvre pour que cette entreprise minière congolaise reprenne ses lettres de noblesse, en travaillant d’arrache-pied sur l’accroissement de la production du cuivre, principale matière première de l’entreprise. Sur le terrain, on peut déjà se rendre compte des efforts fournis par le nouveau leadership de la GECAMINES pour atteindre cet objectif qui, du reste, a été assigné par le ministère du portefeuille lors de la remise et reprise. A la tête d’une forte délégation constituée du Directeur général adjoint, des directeurs techniques, des cadres de l’entreprise ainsi que des journalistes invités pour la circonstance, le DG Sama Lukonde a effectué une importante visite d’inspection et de supervision dans quelques Mines dans la province du Haut-Katanga pour se rendre compte du niveau d’exécution des travaux amorcés dans l’optique de permettre à l’entreprise de relever ces défis de la production accrue. Une occasion pour le nouveau leadership de la Gécamines d’affirmer à la presse sa détermination de produire 3000 tonnes de cuivre chaque mois et  36 milles tonnes ou plus au terme de cette année 2021.

Pour la première étape de sa descente, le Directeur général de la Gécamines a mis le cap sur les Mines de Kamfundwa, Kamatanda, situées à plus ou moins 7 km de la ville de Likasi, dans le Haut-Katanga. Les  digues de Kipushi, de Kamfundwa et les usines de laverie  HMS (Heavy Medium Separation: Séparation en milieu dense) et Shituru, ont été visitées par la délégation. Question de palper l’état d’avancement de l’exploitation et des travaux de réhabilitation et de stabilisation de ces digues.

Sama Lukonde qui se dit satisfait de l’évolution des travaux, reconnaît tout de même d’énormes difficultés rencontrées dans la chaîne de production.

“La production c’est toute une chaîne. Ça va de la mine à l’usine. Ici, nous nous assurons que nos usines puissent avoir l’alimentation nécessaire. A ce stade, vous pouvez voir que les travaux se déroulent plutôt bien. On est en saison de pluie et en cette saison on a toujours un peu des difficultés que le reste de l’année. Nous avons beaucoup plus de difficultés du côté usine. Nos usines sont vieilles, nous l’avons mentionné, Shituru c’est 1929, aujourd’hui ça nécessite que nous puissions aller vers une grande production. Vu que du côté mines nous arrivons à maximiser nos extractions, nous pourrons produire plus au niveau de l’usine”, a laissé entendre le numéro 1 de la Gécamines.

Un digne fils maison, car né d’un père ancien DG de la Gécamines, et soucieux du développement de cette entreprise minière congolaise, Sama Lukonde reste de plus en plus déterminé et se dit optimiste quant aux résultats à atteindre.


“Dans les actions qui sont menées actuellement, nous pensons que cette année, nous allons atteindre cette production escomptée, mais l’idée c’est de ne pas se limiter là, c’est d’aller plus loin que cet objectif qu’on s’est fixé. Pour l’objectif qui nous a été assigné au niveau du ministère du portefeuille, qui est celui d’atteindre les trois milles tonnes le mois, cette année, nous voulons vraiment atteindre cela”, espère-t-il.

Le renouvellement de l’outil de production à l’ordre du jour en 2021

Augmenter la production annuelle de la Gécamines rime avec le renouvellement de l’outil de production visiblement dans un état vétuste. Dans cette optique, le comité de gestion entend amorcer ce renouvellement au cours de cette année 2021. “L’équipement minier actuel est en mauvais état, nous avons prévu dans le budget 2021 que nous puissions avoir notre équipement propre et aussi surtout former des gens qui vont utiliser cet outil. Nous avons un programme de production qui est bien connu, c’est 36 milles tonnes de cuivre en cathodes cette année. Avec la mine de Kamfundwa et celle de Kamatanda, nous espérons bien atteindre cette production”, a déclaré pour sa part le Directeur général adjoint Hilaire Ntambwe.

La protection environnementale, une des priorités du comité de gestion

L’augmentation de la production n’est pas le seul objectif de l’actuel leadership de la Gécamines. Il faut y ajouter les efforts fournis pour assurer la protection de l’environnement par la lutte contre la pollution de la nature. Dans cette optique, depuis son arrivée, Sama Lukonde a mis les moyens nécessaires pour la stabilisation et la réhabilitation des digues. Les digues de Kipushi, Kamfundwa etc, connaissent déjà un niveau d’exécution des travaux de plus ou moins 50 %.

Selon Gaëtan Lwabeya Tshibangu,  Directeur des projets de la Gécamines, la digue 3/ Kipushi, est un ouvrage Gécamines qui a été construite à partir de 1979 à 1980. Elle contient des bassins qui contiennent eux aussi des rejets cupro-cobaltifères issus de la concentration du concentrateur Kipushi, qu’on avait stockés durant des années. La direction générale soucieuse du respect de l’environnement et voulant éviter les risques de pollution environnementale, de la dégradation de la faune aquatique et dans le but d’épargner la vie des populations environnantes, a jugé qu’il était opportun de stabiliser cet ouvrage et tant d’autres  qui présentaient déjà des signes d’instabilité durant le dernier trimestre 2020.

Sur le plan social, le DG Lukonde a souligné qu’à ce jour, tous les arriérés de salaire des agents et cadres de la Gécamines ont été payés et les efforts sont fournis pour améliorer davantage les conditions de travail des uns et des autres, malgré des difficultés auxquelles son comité fait face au quotidien.

Théodore Ngandu

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top