Politique

Haut-Uele : Christophe Baseane Nangaa lance les activités du pont bascule de Boh

En séjour de travail dans les territoires de Watsa et Faradje, le Gouverneur de la province du Haut-Uele, Christophe Baseane Nangaa a supervisé, ce vendredi 13 Août 2021, les derniers tests de pesage des camions sur le pont bascule de la localité de Boh (Faradje) située à la ligne de démarcation avec la province de l’Ituri.

Après la séance, l’autorité provinciale a donné le go des activités sur cette œuvre, la première du genre dans son entité en vue de rationaliser le traffic sur ce tronçon. Séance tenante, il a assisté au pesage d’un camion transportant des bois grumes en provenance d’Isiro avec un excédant de 50 tonnes sur les 20 fixées dans son arrêté de 2020.

Il a, pour ce faire, instruit les différents services dont la police, les administrateurs de territoire ainsi que les autorités coutumières pour qu’aucune récidive ne soit tolérée. Au cours de cette séance d’instruction, le numéro un du Haut-Uele a sensibilisé ses interlocuteurs à l’appropriation des monstrueux chantiers de reconstruction et du développement de son entité engagée depuis 2019 par son Gouvernement.

Son exposé était singulièrement axé sur le chantier du “corridor oriental” initié depuis le début de l’année appelé à relier Aru-Boh-Tora-Ganga-Isiro-Bolebole-Bomili-Kisangani hormis d’autres travaux de reconstruction lancés sur notamment l’axe Isiro-Dungu-Faradje-Durba.

Que des bonnes nouvelles pour le chef de la chefferie Dongo, Innocent Manvota ou encore Jean-Marie Gaspar Mondivudi, administrateur assistant du territoire de Faradje qui ont promis d’en faire écho.

Quand au ministre provincial des Finances, Ismaël Ebunze Magadi, il a surtout rappelé l’objectif de ce pont bascule visant à préserver les différents ouvrages d’art construits à travers les 4212Km du réseau routier du Haut-Uele en précisant que le trafic sur la route Nationale Numéro vingt-six (RN26) est fixé à 20 tonnes tandis que sur l’axe Isiro-Dungu-Faradje-Durba, il est de 35 tonnes.

Il a, en outre mis en garde certains leaders d’opinion qui instrumentalisent la population en s’opposant au chantier d’érection du poste de péage de Dussu qui n’avait pas besoin de l’aval d’une quelconque organisation de la société civile tout en rappelant que le pon bascule de Boh, tout comme ceux en projection sur les différents postes de contrôle à travers la province ne sont pas à confondre à des taxes provinciales contrairement à la rumeur qui circule dans l’opinion mais plutôt un instrument qui permettra à l’exécutif provincial de préserver les routes acquises au prix d’énormes sacrifices.

Cellule de Communication/Gouvernorat

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top