Culture

HOMMAGE AU PROFESSEUR LUC MONTAGNIER (1932-2022), CO-DECOUVREURS DU VIH 1983/1984, PRIX NOBEL DE MEDECINE 2008…

La Direction artistique du Centre de Promotion de l’Art, CEPROLA, de Kinshasa, souhaite, au Professeur Luc MONTAGNIER, Prix Nobel de Médecine 2008, l’un de deux “pères” du VIH, responsable du virus du SIDA, un bon retour à la Maison, ce 8 février 2022, après avoir apporté, entre autres, sa pierre à l’édifice de la compréhension et de la lutte contre la pandémie ayant affecté et emporté de la Terre de millions d’êtres humains, dans la période la plus active de leurs différentes existences ici-bas…

C’est en octobre/novembre 1985, en tournée théâtrale à Lubumbashi/Katanga, que Katsh tombe sur les écrits du Professeur Luc MONTAGNIER qui l’ont transporté, par inspiration interposée, vers la réception de la PREMIÈRE PIÈCE DE THÉÂTRE AFRICAINE axée sur cette terrible maladie : la maladie du siècle… Bien avant que le Kongo, alors Zaïre, n’ait adopté de plan de lutte contre le VIH/SIDA… Sous le titre évocateur ” DEMAIN ? UN AUTRE JOUR ! ” dont l’avant-propos est conclu de la manière ci-après : ” (…)

J’ai compris que la lutte contre le SIDA, si elle est universelle, elle devrait s’articuler autour de la culture de chaque peuple dans la mesure où cette maladie “(…) touche à notre comportement le plus intime, le moins contrôlé et le moins contrôlable par des mesures de contraintes (…) ” Le dramaturge a-t-il été compris dans cette perception de la Fin ? ( ” DEMAIN ? UN AUTRE JOUR ! ” pièce de théâtre de Katsh, reçue à Lubumbashi en octobre/
novembre 1985, montée et jouée pour la première fois le 3 mai 1986 au Théâtre de la Ville de Lubumbashi par le Théâtre Africain des Muses, publiée en 64/80 pages, aux éditions du CEPROLA en 1987, 2007 et 2020…. Du 18 juin 1987 au 17 juillet 1987, le dramaturge, outre le financement de la publication de 1.000 exemplaires de la pièce sous revue préfacée par le Professeur Lurhuma d’heureuse mémoire – Paix à son âme, supporte tous les frais relatifs à une vaste tournée théâtrale, de cinq acteurs professionnels du Théâtre Africain des Muses, dans les deux Kasaayi, non démembrées, et le Nord Katanga… Partout à l’issue de la représentation théâtrale un débat est animé avec la participation active des spectateurs, ainsi frappés/portés non seulement par l’art le plus éminent, mais surtout par la création théâtrale cernant l’actualité de cette effroyable maladie… Des moments extraordinaires qui passent curieusement inaperçus de la plupart des décideurs de Kinshasa, dans un Pays sous une féroce dictature et inondé de fameux B.I ( Bulletin d’information) de triste mémoire…

Reprise par le Théâtre des MALAIKA de Kinshasa de Mutombo Buitshi (1950-1998), à qui Katsh avait remis un exemplaire de la pièce en janvier 1987 à Mbujimayi, et qui l’a interprétée, à plusieurs reprises, sous le titre réducteur de ” DE QUOI SOUFFRE-T-ELLE ? ” , notamment lors de la deuxième journée mondiale de lutte contre le SIDA en décembre 1989 à Montréal au Canada… Sous le patronage de l’OMS/Afrique centrale basée à Brazzaville/Kongo… Durant l’âge d’or du théâtre kongolais, cette pièce fut montée par plusieurs troupes de théâtre : scolaire, amateur et/ou professionnel à travers le Pays… Aucun directeur de troupe, ni les responsables du Bureau Central de Coordination de Lutte cintre le VIH/SIDA, ni ceux du Ministère de la Culture, alourdi de “… et des Arts “….

Personne n’a songé à transmettre au dramaturge, habitant l’intérieur du Pays – à Likasi – ni les droits d’auteur, et encore moins les droits voisins… Rien ! Toujours le problème de mentalité, tournée vers le sous développement ? )

Katsh

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top