Politique

Incendie du marché de la Liberté : Félix Tshisekedi et Gentiny Ngobila posent un acte d’humanisme

Caractérisés par l’esprit patriotique d’un côté et de l’âme compatissante de l’autre, la présence sur le terrain du Président de la République, Félix Tshisekedi, accompagné par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, ce mardi 16 novembre 2021, au marché de la Liberté à Masina, pendant une journée pluvieuse, traduit leur dévouement d’assister les commerçants victimes des biens à la suite d’un incendie déclaré dernièrement, au pavillon 1 de cette zone de négoce située dans la partie Est de la ville de Kinshasa.

Les témoignages des uns et des autres renseignent que cet incendie s’est déclaré dans la nuit du 14 au 15 novembre 2021, vers 2h du matin, suite au déclenchement du feu dont la source reste inconnue.

Le malheur ne vient jamais seul dit-on, plusieurs dégâts matériels importants, ont été enregistrés soit 60% des étalages, et cela, malgré le secours des sapeurs pompiers, rapporte l’administrateur de ce marché, Guyfoly Kabeya Pindi.

Après l’incendie, des victimes ont pris l’initiative de saisir l’Administrateur Général du marché de la Liberté qui, lui à son tour a saisi le Procureur Général au Parquet de Grande Instance de Kinshasa/Ndjili afin de s’imprégner de la situation et ce dernier a promis de diligenter une enquête pouvant élucider les circonstances du drame.

Le Président de la République, chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, en bon père a entendu les doléances de ces victimes; et a promis par la suite de réhabiliter incessamment le lieu endommagé tout en instruisant le
Ministre d’État , Ministre de Budget, Aimé Boji Sangara, de préparer une enveloppe consistante pouvant permettre aux victimes de reprendre leurs activités.

Est-ce l’unique solution idoine?

Plusieurs Kinois se sont interrogés autour de la décision prise par le Chef de l’Etat, celle de remettre une enveloppe dite « constatante » aux victimes. En réalité, l’on ne pouvait aussi penser en dehors de tout ce qui est promu, à des solutions adéquates quant à cette thématique d’incendie?

Il n’en demeure pas moins sûr que la ville de Kinshasa fait face ces derniers temps à des incendies répétitifs dans presque tous les coins de la mégapole. C’est le cas de la Cité de l’Onatra, la cité Pakadjuma pour ne citer que celles-là.

La grande préoccupation serait de savoir si les autorités de la ville n’auraient peut-être pas songer à proliférer les stations des sapeurs pompiers partout à Kinshasa afin de diminuer le risque d’incendies dans la capitale? En effet, depuis le régime précédent, une certaine négligence s’observait de la part des autorités compétentes en ce qui concerne ce domaine qui touche directement aux vies humaines, par le nombre insignifiant des véhicules des sapeurs pompiers, sa lenteur dans le service et tant d’autres, et qui a causé plusieurs dégâts.

Et de même, des nos jours, cette légèreté persiste toujours. Dans la commune de Lemba par exemple plus de 4 personnes avaient trouvée la mort après un incendie déclenché par un réchaud à gaz, et a emporté toute une famille. Il est question à ces jours, pour la ville de songer à renforcer des stations des plomberies dans toutes les 24 communes afin d’y faire face. Car, en réalité, toutes ces stations ne sont concentrées qu’au centre-ville, loin de la plus grande partie de Kinshasa.

Pour le cas du marché de la Liberté, les riverains racontent que malgré l’effort fourni par les sapeurs pompiers, le résultat n’était pas efficace. Cela laisse à penser que l’une des raisons serait aussi les embouteillages monstres qui se vivent à Kinshasa. C’est ainsi que la prolifération des stations des sapeurs pompiers serait un acte réfléchi de la part des autorités compétentes.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top