Non classé

Insécurité à Kinshasa : Les bandits en main armée ont visité le quartier Bikanga dans la commune de Kisenso

Alors que l’opération Likofi initiée par le Général Kaniama pendant qu’il fut Commissaire provincial de la police ville de Kinshasa ainsi que les expéditions de ” Kaniama Kasese ” par les autorités nationales semblaient éliminer tant soit peu le banditisme sur l’ensemble de la capitale congolaise, on assiste depuis pratiquement près de  2 mois à la réapparition du phénomène kuluna qui prend cette fois plusieurs formes.

À 2h du matin l’heure à laquelle les gens sont censés dormir, les bandits communément appelés “Kalunas”, ont visité la nuit du 27 au 28 août 2022 quelques habitations du quartier Bikanga dans la commune de Kisenso,  et y ont emporté plusieurs biens, blessant ainsi gravement les propriétaires.

À en croire les habitants du quartier, ces bandits ont été malheureusement associés à quelques éléments de force de l’ordre malveillants non autrement identifiés.

” Pendant que l’on dormait, nous avons entendu les bruits des gens qui cassaient déjà la porte. Mais parcequ’ ils étaient nombreux, l’opération n’a pas pris quatre minutes le temps pour nous de chercher les moyens de renforcer la sécurité de la porte, ces voyous sont entrés. Ils étaient nombreux et mélanger aux personnes en uniforme semblable à celle de la police, on a crû que c’est la patrouille initiée par la PNC comme toujours pour traquer les bandits. À notre plus grande surprise, ils ont sorti des machettes et ont pris chez moi la télévision, les téléphones, chaises en plastique et m’ont blessé parceque je n’ai pas  donné l’argent qu’ils voulaient avoir dont  je n’avais même pas malheureusement,” a témoignagé  l’une des victimes de ces attaques vivant sur l’avenue Kiboto, n’ayant pas voulu par peur citer son nom.

De son côté, l’autre victimes de l’avenue proche de celle précitée qui a également opté pour l’anonymat a martélé que ces bandits qui ont opéré dans plus de 10 foyers ont emporté plus de 10 télévisions et d’autres biens de valeur constituaient tout une bataillon difficile même pour se défendre.” Quand ils sont entrés chez moi, j’avais également pris le couteau pour me défendre. Malheureusement, ils étaient prêts de 30 hommes je ne devrait plus rien faire.Ils m’ont pris la télévision, des chaises, téléphones et l’argent parcequ’ils ont voulu me tuer et sont partis.Curieusement quand je me suis rapproché de la porte j’ai vu qu’ils étaient nombreux et que d’autres avaient transporté des biens volés“, a-t-elle noté.

Avant d’ajouter que “c’est vraiment malheureux qu’en pleine capitale, on nous vole et nous massacre  sans intervention de la police qui aujourd’hui est très préoccupée à garder des véhicules et motos qu’on laisses dans leurs sites qu’ils ont transformé en parking oubliant ainsi son rôle de protéger la population“, s’est – il plaint.

Pour une petite histoire, les Kulunas ont visiblement succédé aux Pombas, ancienne appellation des délinquants qui, depuis le milieu des années 2000 à Kinshasa, volaient, rackettaient et blessaient avec facilité ou coupaient de préférence les bras de leurs victimes au moyen des machettes dont ils étaient armés, ou  les tuaient carrément face à une résistance.

E F

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top