Politique

Insécurité dans l’Est : Mise au point de l’Assemblée nationale

Dans son discours du lundi 29 mars, à l’occasion de l’adoption du calendrier de la session ordinaire de mars, le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga a invité les Congolais impliqués dans les massacres dans l’Est du pays à quitter définitivement les groupes armés.
“Lors de l’ ouverture de notre session, nous avons dit que l’Assemblée nationale mettra en œuvre la diplomatie parlementaire pour contribuer au rétablissement de la paix dans notre pays”, a fait savoir le président de la Chambre basse du parlement, avant de s’adresser aux complices des massacres de l’Est : “l’Assemblée nationale lance également un appel pathétique à tous les compatriotes impliqués, d’une manière ou d’une autre, dans les massacres de notre population.
Nous exhortons tous nos compatriotes congolais qui collaborent, de près ou de loin, avec les groupes armés et les groupes terroristes, toujours actifs dans l’Est de notre pays,de les quitter définitivement pour prouver leur attachement à la patrie et leur amour pour notre peuple. Il ne faut pas que les Congolais se montrent complices de ceux qui tuent et massacrent, à longueur des journées,nos sœurs et nos frères”, a-t-il déclaré.

Christophe Mboso invite à cette même occasion le gouvernement à accélérer le programme de désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR), afin de permettre aux Congolais qui décident de quitter ces groupes armés de réintégrer dignement la société.

Pour relever ce défi, le président de la Chambre basse du parlement a réactiver la diplomatie parlementaire notamment avec les échanges avec plusieurs ambassadeurs au cours desquels il a sollicité leur implication pour mettre fin aux massacres qui continuent de semer la désolation auprès de la population.
Il faut noter qu’après cette séance ,un communiqué de l’Assemblée Nationale a été rendu public expliquant que les interprétations données à son discours sortent largement du contexte des échanges avec les élus nationaux du Kivu qui l’ont approché au perchoir à la plénière .

“il y a lieu de préciser que les propos qu’il a prononcer devant ces derniers doivent être compris comme un appel général à plus d’éveil de conscience et de patriotisme adressé au peuple Congolais,il ne s’agit donc pas des accusations portées contre les élus du grand Kivu”, stipule le communiqué.

Edouard FUNDA

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top