ACTUALITE

Interdiction des ventes des tickets dans des marchés pirates : La Police et les Bourgmestres tirés à l’oreille par Ngobila


« pourquoi attendre des dégâts pour agir » s’interrogent plusieurs Kinois?, ce n’est plus question de mettre le bâton dans la roue, comme l’on a l’habitude. En effet, des grandes décisions viennent de tomber, ce jeudi 17 février 2022 dans l’après-midi, après une séance de travail organisée par le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, ayant connu la participation des Bourgmestres de chaque Commune de cette ville ainsi que de tous les commissaires des districts et commandant des Sous/Sciât de la Police Nationale Congolaise. Parmi lesquelles figurent L’interdiction de vente des tickets dans des marchés pirates soit, aux commerçants occupants les artères principales de Kinshasa,
le déguerpissement des personnes ayant construit anarchiquement, tout spectacle d’accueil des autorités et toutes autres activités de masse sur les boulevards.

Insistant sur ces mesures, le gouverneur souligne qu’à dater de la journée du vendredi 18 février, les Bourgmestres et la police sont appelés à veiller et faire appliquer ces instructions.

Pour ne pas surprendre la population, une mesure de grâce de 3 jours est accordée aux commerçants des kiosques et des matériels durables, occupant le long des artères à compter de ce vendredi 18 février afin de prendre les dispositions nécessaires pour quitter ces lieux.

Toutes ces décisions sont aussi fruits de l’arrivée dans quelques jours du Président Turque en RDC, du sommet des quelques présidents africains et du Pape François.

Construction anarchique

Rappelant l’arrêté interministériel numéro 0021 du 29 octobre 1993, portant application et réglementation sur la servitude, stipulant qu’il existe des paramètres à respecter avant de construire, ainsi donc : «  toutes les maisons ou parcelles dans lesquelles l’on retrouve des pilonnes: à mont- ngafula, Bandalungwa, Kinsenso… celles construites près des rivières, voies ferrées et autres seront démolies. Certes nous savons que ce sera difficile de faire partir tout le monde mais du moins nous tenons à l’exécution de cette opération » a dit Gentiny Ngobila, se référant à l’incident enregistré dans la ville le 2 février dernier.

Quant aux marchés ciblés momentanément pour la ré-localisation des vendeurs, Gentiny Ngobila a cité deux marchés dont l’un dans la commune de kimbanseke et l’autre dans la commune de ndjili.

De la fourrière

Les mauvais stationnement et l’abandon des véhicules sur le long des artères sont à la base des embouteillages et l’insalubrité dans la capitale. Quant à ce, « nous allons placer une fourrière à l’Echangeur de Limete pour évacuer ces véhicules. » fait savoir le gouverneur, avant de préciser que la présentation de preuves de paiement de l’assurance, de la vignette et du permis de conduire, est une condition de retrait de ces véhicules.

Enock ISEY

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top