Economie

Invité à la commission Ecofin et bonne gouvernance élargie : Chérubin Okende attendu au sénat

Soumis au devoir de redévabilité, le ministre des transports voies de communication et de désenclavement va se présenter, pour la 2ième fois depuis sa prise de fonction, devant les sénateurs. Chérubin Okende est invité par la commission économique, financière et de la bonne gouvernance élargie. C’est dans le cadre d’une enquête parlementaire sur la mise en œuvre des recommandations formulées par le sénat lors de l’examen des lois des finances exercices 2020 et 2021 et des lois sur la reddition des comptes 2018 et 2019.

Concernant le grand secteur à problème, les transports, les sénateurs sont préoccupés par l’absence en imprimés de valeur sécurisés notamment le Permis de Conduire qui n’est plus délivré en RDC depuis plus de 7 ans.
Sur ce point, le ministre devra montrer aux sénateurs qu’il a déjà engagé l’état dans la résolution de ce problème qui semblait être insurmontable alors que ça ne demandait qu’un peu de volonté politique…
Les entreprises ayant souscrit, selon les règles de passation de marchés publics, à la production de ce permis conduire attendent la publication du nom de celle qui va gagner légalement ce grand marché.

Chérubin Okende est également attendu sur l’épineuse question de la situation des entreprises et services publics du secteur des transports et voies de communication. En effet, 12 ans après la réforme des entreprises publiques transformées en société commerciale, rien ne semble marcher. L’état congolais est toujours le seul actionnaire dans la quasi-totalité des entreprises transformées. Malgré le travail du Comité de Pilotage de la réforme des entreprises du portefeuille de l’État, COPIREP, ces sociétés sont toujours des canards boiteux. Leur situation s’est même empirée. Des problèmes de gouvernance et grognes sociales sont actuellement la caractéristique principale des ces entreprises réformées.
C’est dans cette optique que le locataire du 9ième niveau de l’immeuble intelligent sera obligé de répondre à la problématique de la collecte du Go-pass et de sa gestion qui est pourtant réalisée directement par la régie des voies aériennes.
Le vendredi 27 août 2021, le ministre a réuni les responsables des entreprises et services de l’État sous sa tutelle pour préparer son orale devant la commission économique, financière et de la bonne gouvernance élargie de la chambre haute du parlement.

Autorité de l’Aviation Civile, Régie des Voies Aériennes, Société Commerciale des Transports et Ports ex ONATRA, Congo Airways, Transco, Lignes Maritimes Congolaises, Congolaise des Voies Maritimes, Régie des Voies Fluviales, Office de Gestion du Fret Multimodal, autant d’entreprise dont le ministre des transports devra répondre de la gestion devant les sénateurs la semaine prochaine.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top