Société

Journée Internationale de lutte contre l’hépatite : L’Egypte appelle la RDC à manifester l’intention d’être aidée

En marge de la journée internationale de lutte contre l’hépatite, célébrée chaque 28 Juillet, « l’Egypte serait disposée à aider la RDC comme il le fait pour plusieurs pays africains en matière de lutte contre cette maladie virale. Il ne voudrait toutefois, que la République Démocratique du Congo manifeste l’intention d’être aidée. Pour ce faire, il importe de disposer des statistiques viables pour être appuyé. Or les données dont dispose la RDC sont encore embryonnaires, parcellaires », a précisé le docteur Pascal Tshiamala, au cours d’une conférence de presse tenue au Fleuve Congo Hôtel, le dimanche 28 juillet 2019. Il ressort, selon la présidente de l’ONG Asojedec, Espérance Kaj, que 90% des kinois ignorent l’existence des hépatites virales, d’après une enquête menée sur un échantillon de 100 personnes.

A propos de l’évolution de cette pathologie en RDC, il est nécessaire de savoir que l’hépatite virale est une inflammation du foie le plus souvent causée par une infection virale. Elle constitue un problème de santé publique, une grande endémie et un réel problème de santé publique ainsi qu’un handicap au développement communautaire dans le monde, en Afrique, ainsi qu’en RDC. Elle est aussi une lourde charge pour le système de santé avec un taux de mortalité élevé (la cirrhose).
Selon le docteur David Tshiawu, les hépatites virales sont des pathologies ignorées, mais qui tuent plus que le sida, la tuberculose et la malaria. Selon des sources médicales, les hépatites sont la 7ème cause de la mortalité dans le monde, avec 1,34 million de décès par an.
Dans tout, le docteur Tshiamala a appelé les congolais à se mobiliser à travers une synergie pour saisir les opportunités d’appui en vaccin et en traitement.
Il a projeté une marche du bien-être le samedi 03 Aout 2019, où 35 thanks seront déployés pour pousser les athlètes au dépistage gratuit de l’hépatite dans une des 516 zones de santé du pays.
Un réseau d’hôpitaux pendra en charge les patients par des sociétés savantes, avec pour objectif, d’enregistrer 1.250.000 adhérents à ce projet de lutte contre l’hépatite qui va s’étendre de 2019-2020.
A entendre Espérance Kaj, le Brésil a proposé un modèle alléchant de lutte contre l’hépatite, en mettant un programme commun entre cette pathologie et le sida, constat fait par l’ASOJEDEC au sommet mondial de Dao Paulo.
David Tshiawu, a signifié qu’il existe cinq types d’hépatite : A B C D et E, mais b et c sont les plus fréquentes. Selon Bernard Bossiky, les hépatites et le VIH, ont le même mode de transmission.

Carmel Kibaka

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top