Non classé

Journée internationale des langues maternelles : Le lingala, Luba, Kikongo et Swaïli bientôt comme langues d’éducation en RDC

En marge de la journée internationale des langues maternelles, commémorée chaque le 21 février, la RDC par le biais de l’Unesco (Organisation des Nation-Unies pour l’éducation, culture et la science) se dit prête à intégrer des langues maternelles dans son programme d’enseignement.

Sur ce, du 21 au 23 février un symposium est organisé pour la planification de la mise en place de cette idéologie. Cela permettra aux enfants de mieux apprendre dans les langues qu’ils maîtrisent les plus Souvent.

Dans son speech, La ministre congolaise de la Culture et arts, Catherine Kathungu Furaha, qui a lancé ces assises, a salué l’accompagnement des partenaires du gouvernement pour leurs contributions dans l’élaboration des outils d’apprentissage en différentes langues maternelles de la RDC.

Le représentant de l’UNESCO en RDC, Jean-Pierre Ilboudo pour sa part, a invité le gouvernement congolais à introduire systématiquement le programme d’enseignement dans les langues maternelles pour élever le système éducatif.

Les participants devront dégager les forces et défis, mais également proposer, après analyse, des pistes concrètes pour une mise en œuvre effective de l’enseignement en langues maternelles, a fait savoir Mireille Kabeya, administratrice déléguée de l’Asbl Yes African, accompagnateur de ce projet.

À la même occasion, la fédération Wallonie Bruxelles a lancé le Prix Sene Mongaba. Un prix créé en mémoire de feu professeur Sene Mongaba, l’initiateur des éditions Mabiki, décédé récemment à Kinshasa. Il etait également un vaillant promoteur des langues congolaises, a confié Ali Richard, un des organisateurs de ce Prix.

Ces assises réunissent les acteurs du secteur de l’éducation, des représentants de la société civile et ceux des organismes partenaires. Y prennent aussi part, les représentants des ministères concernés, à savoir : de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) ainsi que de la Culture et arts.

Est-ce cela qui amènera la RDC à découvrir les élites cachés pour des contraintes liées à la langue française surtout dans les milieux ruraux ? Cette question reste en suspense et pourra avoir des réponses claires dans la suite du temps.

Enock issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top