ACTUALITE

Journée Internationale “Nelson Mandela”- Prof. Dr Ngoma Binda : “L’humanité de l’homme qu’il fut est, pour tous les hommes de bonne foi, un réel trésor pour tous”

Le 18 juillet de chaque année, le monde entier célèbre la journée internationale “Nelson Mandela”.
Cette journée dédiée à ce grand esprit africain, consiste à rappeler chacun à son niveau qu’il peut agir et inspirer le changement autour de lui et qu’il a la possibilité et la responsabilité de changer le monde pour le rendre meilleur. Mandela fut un homme qui, durant 67 ans, a mis sa vie au service de l’humanité, en tant qu’avocat spécialiste des droits de l’homme, prisonnier de conscience, architecte international de la paix et premier président démocratiquement élu d’une Afrique du Sud libre.

Au regard du sens de son combat, l’Assemblée générale des Nations-Unies avait alors pris l’initiative en Novembre 2009 de déclarer, par sa résolution A/RES/64/13, le 18 juillet « Journée internationale Nelson Mandela ». Une résolution qui reconnaît la contribution que l’ex-Président sud-africain a apportée à la lutte pour la démocratie et à la promotion d’une culture de paix et de liberté à l’échelle internationale.

S’inspirant toujours des valeurs de ce grand esprit africain, en décembre 2015, cette Assemblée générale décide d’étendre la portée de la Journée internationale Nelson Mandela afin de promouvoir des conditions de détention humaines. Question de sensibiliser l’opinion au fait que les détenus continuent de faire partie de la société, ainsi qu’à reconnaître l’importance particulière du travail social accompli par le personnel pénitentiaire.

A travers la résolution A/RES/70/175, l’Assemblée générale a non seulement adopté l’Ensemble de règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus sous sa forme révisée, mais a également approuvé sa dénomination “Règles Nelson Mandela” pour rendre hommage à l’œuvre accomplie par l’ancien Président sud-africain, Nelson Mandela, qui, du fait de son combat mondial en faveur des droits de l’homme, de l’égalité, de la démocratie et de la promotion d’une culture de paix, a passé 27 ans de sa vie en prison.

Eu égard à ce qui précède, géopolis a consacré son antenne de télévision et les colonnes de son journal, à travers les interviews accordées aux professeurs et historiens congolais en souvenir de celui qui a non seulement …le monde, mais aussi est entré en un moment dans l’histoire politique congolaise.

À travers cette interview, le Professeur Docteur Ngoma Binda Phambu, a révélé l’héritage de Mandela pour l’Afrique et a à cette même occasion rappelé le rôle qu’a joué l’ex-président sud-africain dans la promotion de la paix et le processus de démocratisation de la RDC à travers sa médiation dans le bateau Outeniqua entre Mzee.L.D. Kabila et Joseph Mobutu.

Ci-dessous l’intégralité de l’interview.

Géopolis hebdo : _Quelle est l’héritage de Mandela dont l’Afrique peut être fière ?_

Prof Ngoma Binda:

L’héritage de Mandela est grand pour l’Afrique du Sud, pour l’Afrique et pour le monde épris de justice et de considération mutuelle des hommes et femmes de la terre, sans considération aucune de race, et de couleur de peau. L’humanité de l’homme qu’il fut est, pour tous les hommes de bonne foi, un réel trésor pour tous.

GH Le 18 juillet c’est Mandela day, comment la RDC peut-elle célébrer cette journée ?_

Prof Ngoma Binda:

La Journée internationale Mandela a été instituée par la communauté des Nations-Unies, à l’initiative de l’Unesco. Elle nous concerne donc, nous État-nation congolais membre de cette communauté internationale. Bien plus, en tant que nation africaine, le Congo doit se sentir pleinement concerné. Comment célébrer cette journée ? Comme Universitaire, j’ai toujours proposé l’organisation d’une série de conférences dans les grandes universités, et grandes villes, tenues par des universitaires qualifiés, des domaines de la philosophie et/ou de la science politique. On y exposerait la pensée politique de Mandela. On devrait aussi le faire pour la Journée Martin Luther King.

GH*: _Est-ce qu’il y a un dernier souvenir de l’engagement de Mandela en faveur de la République démocratique du Congo ?_

Prof Dr Ngoma Binda:

Pour nous, Congolais, le souvenir est qu’il a tenté de faire accorder Mobutu et L.D. Kabila, dans le bateau Outeniqua. Par ailleurs, un monument a été érigé, à Kinshasa, en l’honneur du Président Mandela au croisement Boulevard du 30 Juin et avenue 24 Novembre. Mais il a été écarté et rangé on ne sait où, en manière de mécontentement et de désaveu : des Congolais ont considéré que Mandela avait pris le parti des agresseurs, Rwandais et Ougandais, en août 1998.

L’Unesco prône la culture de paix depuis son Directeur Général Federico Mayor. Il était donc juste, pour cette institution, de donner en exemple au monde la culture de la lutte non violente, comme Mandela l’a admirablement fait, notamment en amenant les Noirs-Africains à ne point se venger contre les Blancs, malgré les souffrances atroces qu’ils ont endurées du fait de l’apartheid, du système cynique de ségrégation raciale. Au lieu de la vengeance, il a prêché et prôné la paix, la réconciliation, le sens de l’Ubuntu, de l’humanité. Sous l’inspiration de Mandela, l’Afrique du Sud a inventé la très humaniste Commission Vérité et Réconciliation (CVR). Et notre pays a suivi cette philosophie de pardon, de justice humaniste et de coexistence harmonieuse des peuples et fractions du peuple. Après le Dialogue ou négociations de Sun City, le Congo a organisé une CVR, de mars 2003 à février 2007. J’en fus l’un des Vice-Presidents.

GH:Pourquoi la communauté internationale avait elle choisi particulièrement Mandela pour mener cette médiation ?

Prof Dr Ngoma Binda:

Mandela fut proposé et accepté pour faire la médiation entre Mobutu et Kabila parce qu’il était réputé de grande sagesse, comme une personnalité à la fois intelligente, juste, honnête et impartiale à un haut degré. Mandela jouissait d’une respectabilité mondiale, non pas seulement pour son élévation au Prix Nobel de la Paix, mais aussi pour la sage gouvernance politique dont il avait fait preuve pour son pays. A juste titre, Madiba D. Mandela fut une très grande personnalité de qualité pour son pays, pour l’Afrique et pour le monde. Il doit être honoré, spécialement par nous, Africains et Congolais.

Propos recueillis par Édouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top