Culture

Journée mondiale de l’art : Le professeur Ferdinand Mafolo plaide pour l’intégration de l’éducation artistique dans des écoles

Le monde célèbre chaque 15 avril la journée mondiale de l’art. C’est une journée qui a pour objectif de relier la société et la création artistique.  Cette date est choisie à l’honneur de l’anniversaire de naissance de Léonard de Vinci, en tant que symbole de la paix mondiale, de la liberté d’expression, de la tolérance et de la fraternité. Cette journée vise aussi le développement  l’art comme moyen de parvenir à un monde plus développé, libre et pacifique. C’est ainsi que Geopolis Hebdo a approché le professeur et chef de section artistique à l’Institut national des Arts (INA) pour évoquer ensemble la question de la promotion des œuvres d’art en RDC.  Il a plaidé par cette occasion pour l’intégration de l’éducation artistique dans des écoles.

Selon le professeur Ferdinand Mafolo, en République Démocratique du Congo (RDC),  l’art semble avoir une place très importante. L’un des exploits, indique le professeur, est que la Rumba congolaise est reconnue comme patrimoine immatériel Mondial de L’UNESCO. C’est que la rumba a marqué la vie congolaise, le peuple congolais, elle a rayonné le Congo à travers une simple danse, (La danse du nombril), elle a fait revivre les congolais.

« Et aujourd’hui il y a des musées modernes au Congo, si on peut parler de l’architecture aujourd’hui Kinshasa rayonne,  il y a de l’esthétique.  Tout ça c’est de l’art, à part l’insalubrité qui a de gauche à droite mais l’esthétique marque la ville de Kinshasa.  Il ya des festivals chaque samedi partout au Congo.» a dit le professeur.

Quant à la promotion de l’art  Ferdinand Mafolo sollicite  l’intégration de l’éducation artistique à l’école, la sensibilisation de la population sur l’éducation artistique. Pour lui la RDC est un pays créative de l’imagination dans tous les domaines, dont le théâtre, Cinéma, vestimentaire et autres.

« L’intégration de l’éducation artistique serait d’une importance capitale pour promouvoir l’art en RDC. Tout doit commencer à l’école, on a comme l’impression que Kinshasa n’aime pas  la culture mais chaque week-end il y a du monde dans des musées, pour dire que les gens aiment l’Art mais ils s’ignorent. On doit créer les écoles d’arts, il faut des programme des sensibilisations, créer des écoles d’arts en province comme à Kinshasa, l’Université pédagogique doit former des formateurs dans le domaine de l’art, et l’éducation de l’art doit prendre une part active et doit être reconnue dans des écoles.» a conclu le professeur Ferdinand Mafolo.

Il y a lieu de noter que la journée internationale de l’art à été célébrée pour la première fois en 2012, instituée par l’UNESCO. L’initiative a été de l’Association internationale des arts plastiques, une structure créée depuis 1945.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top