Politique

Justice-Cour de cassation : Jean Marc Kabund sous mandat d’arrêt provisoire

Le président du parti politique Alliance pour le Changement et Député National Jean Marc Kabund a été finalement mis sous mandat d’arrêt provisoire, par conséquent, il a été transféré à Makala ce mardi 09 Août 2022. Ce, après sa deuxième audition au Parquet général près la Cour de cassation à Kinshasa Gombe, dans le cadre de l’instruction ouverte à son encontre, pour des propos injurieux tenus au cours de sa sortie médiatique le 18 juillet dernier qui, selon la Cour, portent atteinte à l’honneur des institutions notamment le président de la République et qui alarment la population.

Au sortir de l’audience de ce mardi, quelques avocats de Jean Marc Kabund ont, après avoir confirmé la nouvelle de son arrestation, déploré le traitement réservé à leur client qui du reste, est député National.

” Dans un pays où on prône l’état de droit, mais les lois ne sont pas respectées. Il n’est pas étonnant qu’on puisse vivre de telles scènes. Jean Marc Kabund ne mérite pas ce genre de traitement” a dit maître George Lutala.

Il a poursuivi en disant que “le peuple Congolais va vite constater que ce régime est un régime dictatorial, qui n’a rien avoir avec l’état de droit. nous allons poursuivre ces dossiers. ”

A son tour, Maître Henriette Bongwalanga a livré les raisons pour lesquelles Jean Marc Kabund n’a pas répondu à l’invitation de l’Assemblée nationale, où il était attendue le 04 et 08 août dernier. ” il ne s’est pas présenté à l’Assemblée Nationale, parce que la procédure n’était pas respectée. Il devait d’abord finir avec le Parquet puis répondre à l’invitation de l’Assemblée Nationale”.

A elle d’ajouté : “Et aujourd’hui nous sommes venus pour l’audience et juste après on l’a mis sous mandat d’arrêt provisoire et transféré à Makala, avec ses immunités parlementaires, ” a-t-elle déclaré devant les journalistes.

L’ex Premier Vice-président de la chambre basse du parlement était accompagné de sa base. A l’annonce de sa mise sous mandat d’arrêt provisoire, la désolation dans son camp s’est vite prononcée, lisible sur les visages des
militants de l’Alliance pour le changement(AC), parti chère à Jean Marc Kabund.

Avec beaucoup d’émotions l’un d’entre eux s’est exprimé en ce terme : “Jean Marc Kabund a fait beaucoup pour ce régime en place et aujourd’hui vous l’aviez arrêté , qu’est ce qu’il a fait !” s’est-il interrogé de manière ramassée.

Jonathan Ilunga, Communicateur de l’AC dit de ne pas s’attendre ça du pouvoir en place. ” Jean Marc Kabund, c’est un grand homme dans ce pays, on ne savait pas que le pouvoir en place pouvait afficher de comportement qu’on a décrié il y a 18 ans. Dans aucun pays du monde on peut arrêter un député National qui est couvert de ses immunités ” a-t-il laissé entendre.

Pour un autre Communicateur de (AC) de Jean Marc Kabund, une lettre de l’assemblée Nationale était envoyée au parquet près la Cour de cassation, alors que l’audition était en Cour. Bien que le contenu n’étant pas dévoilé, plusieurs du camp Kabund voient la main de l’Assemblée nationale, qui aurait levé, sans audition, les immunités de leur leader.

Patience Lokeke

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top