Société

Kinshasa : Quid des conditions de vie des habitants vivant dans le quartier Mangenge à Maluku ?

La commune de Maluku est située dans le district de Tshangu. Après l’indépendance, elle deviendra la 24e commune de la ville province de Kinshasa. Entourée d’un paysage époustouflant, Maluku couvre 79% du territoire de la capitale. La plupart des kinois ne la catégorisent pas souvent comme étant une commune et pensent même que cette dernière se trouve hors des limites de Kinshasa. Une descente à été effectuée dans cette contrée afin de connaître le mode de vie des habitants de Maluku.

La population de la commune de Maluku vie principalement de l’agriculture, la pêche et exerce aussi de petits commerces pour subvenir à leur besoins essentiels. Une maman vendant des feuilles de manioc sur l’arrêt communément appelé ” Centre” a expliqué comment elle exerce sa petite activité: ” Je me réveille tous les jours à 5h pour aller cueillir le pondu au champ et au plus tard 6h30, je suis déjà à mon coin où je vends. Mes légumes sont complètement bio, je n’ajoute aucun engrais chimique. Une botte de pondu revient à 1000fc et le peu que je gagne me permet de nourrir ma famille.”

Les habitants de cette zone sont confrontés à des problèmes de pénurie d’eau car cela remonte à plusieurs années qu’ils ont vu de l’eau jaillir de leur propres robinets qui sont rouillés et même cassés à cause de leur vétusté. Ils sont obligés d’effectuer de longs trajets afin de s’approvisionner en eau dans l’une des rares parcelles où l’eau a l’habitude de couler mais très tôt le matin: “Nous coupons notre sommeil à 4h voire 3h pour aller puiser de l’eau. A mon vieil âge, je n’ai plus assez de force pour porter des bidons lourds sur une longue distance mais je n’ai pas le choix car si je ne le fais pas, je n’aurai pas de l’eau pour cuisiner et faire les tâches ménagères,” a déclaré une habitante de ce quartier.

En cas de problème de Santé, les habitants du quartier Mangenge à Maluku n’ont pas un centre de Santé ou un dispensaire digne de confiance pour se faire soigner par manque d’infrastructures médicales et sont exposés à toutes sortes de risques en cas de malaise. Un jeune a fait part de leur souci: ” Lorsque nous tombons malade, on a pas un centre sûr où nous pouvons nous rendre. Nous sommes devenus nos propres docteurs et de fois même nous ne respectons pas le dosage des produits que nous avalons. La nuit on peut faire un malaise et mourrir sur notre lit car il n’y a pas de centre où on peut aller”, s’est-il plaint.

La population de Maluku lance un cri de détresse auprès des autorités congolaises afin de leur venir en aide pour résoudre les problèmes majeurs de leur contrée bien qu’ils soient conscients que cela prendra tout un processus.

Damany Mujinga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top