Politique

Kongo Central : Jean Claude Vuemba, le retour du géant

Sans revenir sur les péripéties ayant conduit à son élection au bureau de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, il convient déjà de préciser que l’honorable Jean Claude Vuemba effectue là un comeback digne des géants en politique au regard de son envergure et surtout de l’espace qu’il occupe depuis plus de trente ans sur la scène politique congolaise. Ils sont rares les politiques congolais qui assument leur conviction même si celles-ci ne favorisent pas leur popularité. C’est le cas de Jean Claude Vuemba qui continue à revendiquer qu’il est mobutiste malgré le fait que cette idéologie est vouée aux gémonies par les tombeurs du Marechal. On voit là un homme qui a une forte personnalité et qui sait que l’idéologie porte sur des adhésions profondes et sur les valeurs d’un système même si des ratés ne manquent pas dans son application sur terrain. C’est de cette manière assez provocatrice et non moins sincère qu’il entreprend avec d’autres politiques de mener une démarche de négociation avec Laurent Désiré Kabila pour que le Congo qui venait de changer de régime retrouve au sein de la classe politique une cohérence. Avec Alain Atundu, Alexis Kadima et d’autres ils font les capitales africaines pour que des hommes de valeur partis sous le coup de la guerre reviennent donner leur contribution à la construction de l’Etat congolais.

 

Jean Claude Vuemba est de ce groupe. Il a accès à tous sans renier ses propres valeurs. On le retrouve plus tard à l’Assemblée Nationale comme élu pour la ville de Kasangulu. Sous ce label il brille de tous les feux au sein de l’hémicycle et prend la parole pour défendre des dossiers complexes qui demandent du courage et de la détermination. C’est ainsi qu’on le voit tout au long de cette première législature aux cotes de Mwanda Nsemi qu’il a pris en affection et dont il défend la cause au moment où celui-ci est en plein désaccord avec les autorités de l’époque. Des sujets touchant directement à la santé des populations comme l’importation du riz avarié et d’autres dérives commerciales trouvent Jean Claude Vuemba sur leur chemin. On peut dire que sa réputation a traversé les frontières du pays.

Il est cité parmi les politiques africaines de forte conviction et cela n’est pas une mince affaire. Chose curieuse pour cette législature post alternance, il décide de s’effacer et de travailler en province où il est élu député de Kasangulu mais pour le compte de l’Assemblée Provinciale du Kongo Central. Il reste discret er fait à peine quelques déclarations .Mais sa nature de défenseur des causes compliquées remonte à la surface quand le Gouverneur de province a maille à partir avec une opinion au sein de la assemblée provinciale. Il refuse la politisation de cette affaire et prend position pour le Gouverneur Atou Matubuana car il estime que les intérêts de la province ne seront jamais protégés dans la division. Il croit lui jean Claude Vuemba que les postures en présence ne sont pas inconciliables, qui il est possible de trouver des voies médianes et de laisser les institutions provinciales fonctionner. Cette prise de position lui vaut des critiques acerbes, mais il tient fort et continue à prêcher la modération. Homme de grande sagesse il sait que le temps joue en faveur de ceux qui défendent l’intérêt général. Voilà que les députés provinciaux se décident de le porter à la tête de leur institution. Il accepte la charge lui confiée et comme c’est un homme frappé par un signe favorable du destin, son avènement intervient au moment même où la Première dame, Denise Nyakero Tshisekedi est en visite dans la province. IL a ainsi l’honneur de la recevoir en sa qualité du tout frais président de l’organe délibérant.

Plusieurs observateurs estiment que cette situation, ce changement intervenu à la tête de l’assemblée provinciale est une aubaine pour la province qui va ainsi démarrer son vaste programme de développement car le Kongo Central se trouve aujourd’hui dans l’épicentre des grands atouts pour une croissance inclusive. Il suffit de compter parmi les mégas projets qui sont structurant comme Inga 3, comme la production de l’électricité et du gaz à Moanda, la construction du port en eaux profondes à Banana, le sable asphaltique de Mavuma , le pétrole sur le littoral , le cuivre du Kongo Central et la dissémination des fermes agro-alimentaires qui sont possibles dans cette bande verte à partir de Kasangulu jusqu’ à l’embouchure du Fleube Congo, la mis en place des sociétés de pêche ect…le Kongo Central dont les ports de Matadi et de Boma sont des pivots de l’économie a besoin de tous ses fils pour jouer son rôle de leadership dans le concert des provinces . Avec Atou Matubuana a la tête de l’exécutif provincial et Jean Claude Vuemba à la tête de l’Assemblée Provinciale, une équipe de puissance est ainsi en place pour une transformation radicale de cette province qui n’a que trop souffert des divisions.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top