ACTUALITE

La nouvelle Première ministre française : Qui est Élisabeth Borne ?

 

C’est ce lundi 16 mai 2022 après-mid que Elisabeth Borne, ancienne ministre du travail, a été nommée Première ministre par Emmanuel Macron, Président de la France. Elle succède à Jean Catsex comme Premier ministre vingt deux jours après la présidentielle. Élisabeth Borne, 61 ans, est la deuxième femme française à entrer à l’hôtel de Matignon 32 ans après Edith Creson. La nomination de Borne est là fin d’une longue exception française. À 18 h 19, lundi 16 mai 2022, par un court communiqué du palais de l’Élysée, une seule phrase, Emmanuel Macron a nommé la normande Élisabeth Borne Première ministre, après la démission de Jean Castex et de son gouvernement deux heures plus tôt.

Il faut donc dire que ce choix, vingt-deux jours après la présidentielle (un record), n’est pas une surprise. La ministre du Travail était, depuis très longtemps, l’une des favorites pour devenir la troisième cheffe du gouvernement du président de la République. Même si ce dernier a hésité jusqu’au tout dernier moment, la Rémoise Catherine Vautrin, présidente du Grand Reims, tenant également la corde. Si Élisabeth Borne l’a finalement emporté sur le fil, c’est parce qu’elle « coche à peu près toutes les cases » imposées par Emmanuel Macron. Loyale, efficace et rigoureuse « à la Castex », appréciée de la Macronie, elle a rassuré le chef de l’État, alors que le quinquennat qui démarre s’annonce crucial pour l’environnement et l’avenir social et économique du pays. Membre de Territoires de progrès, l’artère gauche d’En marche, elle a longtemps milité au sein du Parti socialiste.

Alors que l’opposition de gauche comme de droite crie à l’imposture, beaucoup saluent la nomination d’une femme attachée aux questions écologiques à Matignon. Cette technicienne de 61 ans est désormais chargée de former un nouveau gouvernement pour engager les réformes promises par Emmanuel Macron pendant sa seconde campagne présidentielle. Mais elle a déjà choisi son directeur de cabinet : Aurélien Rousseau, l’ancien patron de l’agence régionale de santé d’Ile-de-France, en première ligne lors des vagues successives du Covid. L’homme connaît Matignon puisqu’il était auparavant le directeur adjoint de cabinet de Manuel Valls.

Hier, Elisabeth Borne s’est installée au 57, rue de Varenne après une passation de pouvoirs avec Jean Castex, démissionnaire. Faisant référence à Edith Cresson, première femme à prendre les rênes d’un gouvernement en 1991 et 1992, elle a dédié sa nomination à “toutes les petites filles” à qui elle a demandé d’aller “au bout de [leurs] rêves”. Dans un discours succinct, la nouvelle patronne du gouvernement, ancienne directrice de cabinet de Ségolène Royal à l’Ecologie et ancienne ministre de la Transition elle-même, s’est surtout engagée à “agir plus vite et plus fort” pour le climat. Elisabeth Borne sera chargée directement du chantier clé de la planification écologique, devenue une priorité du président-candidat dans l’entre-deux-tours de la présidentielle en avril.

Biographie de Borne

Élisabeth Borne est née le 18 avril 1961 dans le 15ème arrondissement de Paris du mariage de Joseph né Bornstein avec Marguerite Lecèsne, une pharmacienne du Calvados. Son grand-père maternel, Marcel Lescène, était pharmacien à Livarot, ville dont il fut le maire de 1938 à 1945 (il apporta les premiers soins à Erwin Rommel, blessé lors de la bataille de Normandie, le 17 juillet 1944) et de 1947 à 1953.

Cette polytechnicienne et ingénieure des Ponts et Chaussées a aussi été préfète de la région Poitou-Charentes de 2013 à 2014, directrice de cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie de 2014 à 2015, avant de prendre la tête de la RATP en 2015. Son riche parcours l’a également conduite dans les cabinets ministériels de Jack Lang (Éducation) et Lionel Jospin (à Matignon), ainsi qu’à la Ville de Paris (comme directrice générale de l’urbanisme), à la SNCF et chez Eiffage. Dans cet itinéraire sans faille, seul un mandat d’élue fait défaut à cette petite-fille d’un ancien maire et conseiller général de Livarot (Calvados).

Longtemps proche du Parti socialiste, elle rejoint La République en marche et devient ministre chargée des Transports en mai 2017 dans le premier gouvernement Édouard Philippe, sous la présidence d’Emmanuel Macron. En juillet 2019, elle devient ministre de la Transition écologique et solidaire, en remplacement de François de Rugy, démissionnaire. Elle est nommée l’année suivante ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion dans le gouvernement Jean Castex. Elle rejoint le parti Territoires de progrès courant 2020.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top