Economie

Le cinéma en salle est de retour, la culture du septième art au cœur d’ une nouvelle Citoyenneté : Deux nouvelles salles au Premier Mall

Énorme moyen de socialisation et de diffusion des idées qui forgent les nations , le cinéma a joué un rôle central dans la perception que des peuples ont eu d’eux mêmes et surtout du rôle qu’ils estiment être le leur dans l’histoire de l’ humanité . Pendant des longues décennies le septième art a permis à des sociétés de se divertir certes mais, d’ appendre et de voyager au travers des fictions mais non moins prégnantes .

En RDC surtout à Kinshasa depuis le pillage de 1991 , les quelques salles disponibles furent abandonnées et les initiatives pour reprendre le flambeau ont fait long fait. Voilà que malgré le développement de la télévision , la venue des programmes comme Netflix, le téléchargement des films sur des sites des grands distributeurs , Deo Kasongo croît avec raison que le cinéma en salle a encore de la place et qu’un public important est demandeur de cette socialisation par le partage des émotions. En silence il a repris le projet de cette salle du Premier Mall après avoir ouvert celui de Show Buzz. Deo Kasongo sait que l’éducation des enfants passe aussi par les sorties hors maison qui peuvent se passer au cinéma. Le cinéma donne un accès à des sons travaillés et à des images amplifiées par l’ écran. Et aujourd’hui grâce au 3D il est possible d’accéder au film comme si on y était soi même. Ces émotions forgent le caractère et permettent aux personnes de nouer des liens qui seront un jour la base d’une conscience collective.

Personne ne peut nier le rôle joué par Hollywood dans la construction du patriotisme américain ni dans le fait que chaque petit américain pense qu’il fait parti de la première puissance du monde. Dans le respect des traditions de son peuple Bollywood a joué un rôle essentiel sur la Conscience et le réveil indien. Plus proche de nous il y’a Nollywwod qui reflète le dynamisme du peuple du Nigeria. La culture est au cœur du développement des peuples , elle est ce que un peuple veut devenir car elle est ce qu’il est. Des salles de cinéma devaient se trouver dans tous les quartiers comme les restaurants et les églises pour connecter le peuple à l’ intelligence des autres. Mieux que le cinéma pour faire la force de conviction et d’ émulation. Deo Kasongo dont on connaît le sens de l’ entreprise devrait être soutenu pour qu’à travers le Septième art la RDC trouve les voies de rétablissement de sa grandeur.

Le cinéma congolais existe, les cinéastes aussi à l’instar de Balufu Kanyinda dont le talent et la compétence sont d’ ailleurs reconnus dans le monde. Mais l’économie du cinéma est embryonnaire car le pays n’a pas encore compris qu’il est possible avec cette activité de gagner le respect des autres et de faire venir au pays des milliards. En entendant que cette vision se mette en place , les salles de Show Buzz et du Premier Mall ont à l’affiche les derniers longs métrages projetés à Paris, à Londres , à New York , à Pretoria et ….désormais à Kinshasa. Bonne évasion.

Robert Tanzey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top