Politique

Le silence d’Adolphe Muzito

Le leader de nouvel élan nous avait habitué à des longues prises de parole au travers des tribunes, réflexions écrites, documentées et philosophiquement cohérentes, répondant à une vision systématique de la société. Pendant plus d’une année, et ce presque chaque mois, Adolphe Muzito s’est prononcé sur le fonctionnement de l’Etat, l’efficacité des institutions, la fragilité des réformes, les enjeux économiques et financières de la RDC. Comme dans la fable de laboureur et ses enfants, sa main passe et repasse, il a scruté tous les secteurs sans se fatiguer. Aux tribunes, il a ajouté les Universités Populaires, moments de rencontres avec les masses, pendant lesquels les échanges ont eu lieu. On peut donc dire, une masse de données furent exhumée et mise en orbite. Mais contrairement à cette habitude de prendre la parole, Adolphe Muzito observe depuis quelques temps un silence sidéral. Alors que l’actualité politique est en ébullition dans toutes les familles politiques, les déménagements et les aménagements, les donnes changes, les nouvelles postures se forment. Muzito, Membre de Lamuka garde silence. Notre rédaction l’a approché pour requérir son point de vue sur les différentes questions qui préoccupent les congolais. A la place de requérir son point de vue, Géopolis hebdo a eu droit de connaitre les raisons de son silence observé.

En effet, Adolphe Muzito estime que la vie de la nation s’articule parfois autour des cycles. Ces derniers sont des moments de changement pendant lesquels une expérience nouvelle se met en place. C’est pourquoi les leaders doivent laisser au peuple le temps et le choix de s’approprier l’expérience en cours. Par respect pour ce peuple qui va se prononcer pour ou contre l’Union Sacrée de la Nation, il est de bon temps, renchérit-il, d’éviter de mettre nos personnes en exergue pour que la population vive de manière responsable cette expérience en cours.

En d’autres termes, selon l’ancien premier ministre, l’appel du Chef de l’Etat s’adressant à ceux qui voudraient le rejoindre, fait partie des actes à poser plutôt que des opinions à formuler : « laissons le peuple expérimenter cette nouvelle recette. » nous auront le temps de nous prononcer sur la réussite ou l’échec du processus.

S’agissant de la crise en interne, au niveau de la plateforme Lamuka, Adolphe Muzito a mis tout cela dans le coup de l’expérience et de la maturation des organisations. Avec le même esprit, il a balayé les fakes news circulant à propos des prétendus problèmes qu’il aurait avec la justice française.

Fiston oleko

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top