TRANSPORT

Les embouteillages monstres à Kinshasa : Un mal qui ronge la vie des kinois

De plus en plus déplorés par les kinois,  les embouteillages sont parmis les maîtres maux auxquels font face la population pour quitter d’un point à un autre. Plusieurs causes sont à l’origine de cette situation comme, le manque des infrastructures,  le non respect du code de la route, le manque de la courtoisie routière,  le mauvais stationnement,  les pannes techniques sur certains véhicules, le mouvement de la population pour  ne citer que ceux-là. Autant des facteurs montrent qu’aujourd’hui il y a nécessité pour les décideurs à réfléchir profondément afin de trouver des vraies réponses à cette maladie qui a des répercussions sur le social du congolais habitués à la débrouille.

Les conducteurs de transport en commun augmentent le prix de la course à leur guise et selon des heures bien définies.  A titre d’exemple la course Lemba-boulevard ville qui se négocie habituellement à 2000fc, peut arriver  à 3500fc voire 5000fc selon les heures et les circonstances (pluie) ceci influent directement dans le porte-feuille et diminuent sensiblement leur pouvoir d’achat.

Les solutions concernent 2 volets : Au niveau des autorités, plusieurs mesures doivent être prises et veiller à leur application notamment la construction  et la réhabilitation des routes des voies secondaires, une occasion pour dénoncer la lenteur dans l’exécution des travaux, plusieurs chantiers peinent à trouver une issue favorable les programmes zéro trou et tshilejelu en sont un exemple éloquent

La police de roulage reste un réseau de la police qui doit être très rigoureux afin de punir s’il me faut les uns et les autres et éviter la complaisance

Le cas de l’avenue des huilleries qui inquiète

Dans cette problématique générale, il y a aussi le cas de l’avenue de la Démocratie  (ex huilleries) dans son croisement avec l’avenue Kambare, où la situation des embouteillages sevicent fréquemment.  Actuellement elle est accentué  par le retard que connaissent des travaux de réhabilitation d’un caniveau à hauteur de la terrasse 155, causant de détours pour les conducteurs des véhicules et motos qui font le tronçon Beau Marché- libération (ex 24 novembre). Ce qui augmente aussi les prix de la course selon que nous sommes dans des heures de pointe ou dans un embouteillage monstre.

C’est le cas d’un motard répondant au nom de Elamenji, qui a été interrogé au micro des reporters de Geopolis. “ces jours-ci y a beaucoup d’embouteillages depuis qu’on a bloqué cette route c’est pour cette raison que vous remarquez que le prix de la course a un peu augmenté. Déjà que l’état des avenues que nous empruntons ne sont pas bons” a-t-il expliqué.

Des engins de l’OVD abandonnés sur le lieux, des dalles de caniveaux enlevées et entassées dans un coin. Tout ceci montre que les travaux de réhabilitation ont été délaissés pour des raisons inavouées. D’après les dire des habitants de ce coin, les travaux ont débuté il y a plus d’un mois déjà et il n’était pas question que cela prenne autant de temps.

C’est ainsi que les riverains appellent les autorités à résoudre ce problème le plus vite possible car cette situation perturbe la circulation routière sur cette grande artère et oblige la population à faire face à des situations compliquées.

Giselle Malamba et Damany Mujinga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top