Culture

L’héritage de Maitre Mufwankolo (1935-2021)

L’acteur du Théâtre de la Majorité, KYEMBE Kaswile Mwela, ex Odilon, alias MUFWANKOLO, est rentré à la Maison, ce mercredi 17 février 2021 à 4 heures du matin, à partir de Lubumbashi, où pendant plus de 50 ans, il a activement participé à l’enthousiasme populaire au travers de ses multiples prouesses scéniques. Tant à la Télévision, à la Radio que sur n’importe quelle scène. Au point de devenir une véritable légende vivante. L’héritage que je retiens de KYEMBE (1935-2021) est immense. Je livre, dans ce cadre étroit, quelques traits saillants. Je me suis longuement étendu sur cet être exceptionnel dans plusieurs pages des Tomes 6 et 9 de mon ouvrage, sous presse aux éditions de CEPROLA, et intitulé « Mon Théâtre : De l’appropriation à la création. Processus d’élaboration artistique. » Le fait d’accepter ma candidature, fin août 2001, dans la situation de l’époque au Katanga, constitue un acte à la fois de bravoure, de fraternité, de solidarité, d’indépendance d’esprit… Les mots ont toujours été pauvres pour décrire la grandeur de ce geste. Interpréter un quelconque rôle vis-à-vis de ce « Monstre sacré », et en swahili – moi qui écrits et joue en français – est une de merveilleuses expériences de ma vie d’artiste. En effet ! Les répétitions, menées tambour battant par cet Acteur Majeur, ne sont que des indications, un canevas… Le véritable Théâtre se passe sur la scène, à partir de la scène, face à un Public gagné d’avance à la cause… Si vous n’êtes pas artiste, donc pétri de talent, vous passez à côté du sublime… Oui… J’affirme que MUFWANKOLO restera, à jamais, l’un de Grands Acteurs Majeurs de notre beau Pays, au cœur de l’Afrique. C’est avec lui et par lui qu’Antonin Artaud (1896-1948) est justifié au Kongo… Oui le véritable Théâtre se passe sur la scène, à partir de la scène, provient de la scène… Au-delà du texte, écrit ou non ! Pendant des années, j’ai défendu, bec et ongles, que le Théâtre est le texte d’abord… Ne suis-je pas auteur dramatique, metteur en scène et acteur ? Avec MUFWANKOLO, à côté de lui, face à lui, j’ai expérimenté, et sur plusieurs podiums de Lubumbashi, entourés de milliers de spectateurs en délire que le véritable Théâtre se construit à partir de la scène. A condition de trouver des Acteurs Majeurs – qui ne courent pas les rues. Engagés totalement à la défense de l’art le plus éminent, l’art de la parole, l’art dramatique : le Théâtre. Merci Baba KYEMBE… MAITRE MUFWANKOLO ! Que le Seigneur vous accorde sa grâce pour l’immense service rendu à la Nation kongolaise.

Suite à une double impulsion intérieure

A l’issue de ma longue traversée du désert de 1993 à mi-août 2001, je décide de regagner le Katanga, par Lubumbashi. Et quelques jours plus tard, dans la mouvance de cette même énergie, je m’affilie à la TROUPE THEATRALE MUFWANKOLO, de swahili, la langue de la majorité, dirigée par le formidable duo KACHELEWA et MUFWANKOLO, deux talentueux acteurs, metteurs en scène et dramaturges de théâtre radiophonique du Katanga. Ils ont débuté leur carrière en 1957 par la Troupe de Spectacles Populaires. (Votre serviteur en juillet 1959 à Likasi.) Est-ce par un coup de théâtre ? Moi qui ne parle pas un bon swahili, comment vais-je m’en sortir ? La vérité est que j’aie toujours défendu le véritable théâtre qui utilise la langue de la majorité. C’est ainsi que je parle souvent du Théâtre de la Majorité. En insistant cependant sur le strict respect des règles de l’Art.

Le profond respect – après la surprise de voir, pour la première fois, un homme de théâtre de version française venir vers eux pas pour leur donner des leçons, mais pour apprendre d’eux le théâtre en swahili – que le duo a manifesté, à mon égard, est une grande leçon de la vie qu’il faudrait absolument retenir et enseigner.

Le cadeau de la mutuelle Sempia

A peine ai-je intégré la troupe que la mutuelle Sempia (dirigée à l’époque par le bâtonnier Me Muyambo) lui accorde un cadeau en guise d’encouragement et de reconnaissance pour l’inestimable service rendu à la Nation kongolaise à partir de Lubumbashi par ses nombreuses saynètes radiotélévisées diffusées chaque jeudi (à la Télévision) et chaque samedi (à la Radio) sans jamais y manquer depuis une quarantaine d’années.

Le cadeau a été reparti de la manière ci-dessous : une voiture Toyota pour Mufwankolo ; un vélo, un sac de farine de 25 kg et deux bouteilles d’huile pour une dizaine d’acteurs triée eu égard à la participation effective de chacun ; un super-wax, un sac de farine de 25 kg et deux bouteilles pour toutes les actrices, une demi-douzaine.

J’ai été agréablement surpris d’être retenu sur la liste de bénéficiaires. En plein marasme financier, je suis revenu le soir à la maison vers 20 heures transportant mon précieux sac de farine et les deux bouteilles d’huile dans mes poches. Heureux comme un enfant ! Pendant une dizaine de jours, le théâtre nous a nourris. Et un de nos enfants nous a transporté de l’eau par le vélo du théâtre. Qui dit que le Créateur ne nous nourrit ses enfants qui lui font confiance ?

Le Temps du Théâtre de septembre 2001

Lors de la première édition de ce Festival de Lubumbashi, LA TROUPE MUFWANKOLO a été choisie à l’unanimité. Elle bénéficie de la prime de mille dollars pour animer une vaste tournée à travers la ville de Lubumbashi. Membre de cette troupe, je suis de toutes les parties. C’est au travers de cette mémorable tournée dans les quartiers populeux de Lubumbashi que j’ai eu la confirmation de l’immense talent de Monsieur KYEMBE, alias MUFWANKOLO…

MUFWANKOLO, nonobstant son passage régulier à la radio et à la télévision, constitue un phénomène de société hors commun. Tenez ! Il suffisait de moins de cinq minutes pour rassembler entre cinq cents et mille habitants d’un quartier pour une représentation en plein air ou dans une salle paroissiale. Dans une parfaite communion autour d’un sujet tiré du vécu quotidien de la population. Des moments intenses de créativité, d’inventivité et de partage. Je ne cesserais jamais de remercier sincèrement et les organisateurs de ce festival et les responsables de la troupe et les comédiens…

Muena Ngenyi wa Kumvuila

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top