spirituel

L’unité de l’Église face à la menace commune de l’insécurité à l’Est Princesse les chefs religieux sur le front spirituel

Pour l’amour de la patrie, les têtes d’affiche de l’Église du Congo ont tu leurs égos, pout faire face spirituellement à la menace commune qui n’épargne aucun congolais. Ils ont choisi, ensemble avec la Ministre d’État en charge du Portefeuille Princesse Adèle Kayinda, de combattre sur un front spirituel pour mettre fin au cycle infernal de l’insécurité à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), bien que le chef de l’État a déjà opté pour des voies diplomatiques ou militaires. C’est dans cette optique que ces chefs religieux ont répondu présents à la grande journée de prière organisée hier dimanche 17 juillet 2022 au stade des Martyrs, pour implorer la grâce de la providence en vue de la pacification et la protection de la partie orientale du pays, mais aussi du Congo-Kinshasa tout entier. Il était également question d’obtenir du très Haut une victoire durable des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) sur les conflits armés dans ce coin du pays touché et qui n’ont que trop duré.

Il faut dire que le stade des Martyrs a connu une atmosphère inhabituelle, fort de plus de 78 000 âmes venues d’une bonne partie de confessions religieuses, ayant convergé dans ce grand édifice, dansant, chantant et priant pour la cause de l’Est de la RDC. Les responsables de confessions religieuses présents à cette journée de prière sont notamment des églises Kimbanguiste, protestante, de réveil, musulmane et bien d’autres avec toutes leurs ramifications. Chacun d’eux a pris la parole et a prié ensemble avec la masse hybride sur les gradins.

Les points communs de toutes leurs homélies étaient l’appel à l’unité derrière les FARDC et les autorités de la République pour bouter l’ennemi hors du territoire national, mais aussi le message de paix à l’endroit de tous les congolais partout où il est, sans laquelle aucune prospérité n’est possible. Ce moment d’intense prière a été accompagné des cantiques de louanges, avec des artistes musiciens à l’image de José Nzita, L’Or Mbongo et les autres.

Ce rassemblement religieux a eu pour thème : ” lève toi, cette affaire te concerne ” tiré de saintes écritures dans le livre d’Esdrass 10 : 4. C’est après les interventions des hommes de l’église que Princesse Adèle Kayinda, qui était au Stade de Martyrs accompagnée de quelques de ses collègues du gouvernement a pris la parole pour la conduite d’une session de prière à son tour.
Pour elle, cette prière n’est pas une faiblesse, mais une confiance en Jésus Christ qui est, a-t-elle renchéri, le consommateur de la foi. « Ésaïe 43 nous dit, ne crains rien car je te connais par ton nom. Il parlait de Jacob qui est devenu Israël. Mais aujourd’hui, il parle de la RDC. Il dit même les eaux du fleuve ne vous submergeront point, même le feu ne vous brûlera pas, ni la flamme ne vous embrasera pas, » a-t-elle déclaré, le tout sous les forts cris que renvoyaient les tribunes de l’ex stade Kamanyola.

La symbolique de l’intercession menée était très forte à tel point que Princesse Adèle Kayinda a mis de côté ses galons de Ministre d’État, se sachant devant le créateur. Elle a invité toutes les femmes à prier poitrine à terre comme elle. Sa conviction inébranlable, est qu’étant donné que la femme est la passerelle par laquelle passe la vie, il revient aussi à elle de demander à Dieu de mettre fin aux atrocités que subissent les congolais, particulièrement ceux de l’Est.

En signe de victoire, une procession symbolique a eu lieu autour de l’aire de jeux du stade, conduite par Princesse Adèle Kayinda, des éléments des FARDC et ses Collègues Ministres, notamment celui de l’Aménagement du Territoire Guy Loando Mboyo. Cette cérémonie religieuse a connu l’accompagnement de fortes acclamations et des cris de joies des populations.

Face à la constante résurgence de l’insécurité dans le pays marquée par ce qui se passe à Bunagana actuellement, la Ministre d’Etat est de ceux et celles qui croient que seules les solutions diplomatiques et militaires ne suffiront pas. C’est pour cette raison qu’elle s’est mise aux côtés des leaders religieux de différentes obédiences réunies, afin que le créateur y soit associé. C’est à 15h que cette journée de prière a pris pratiquement fin.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top