Economie

Lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux : Nicolas Kazadi et Eric Meyer renforcent les stratégies pour plus d’efficacité

L’actuel pouvoir exécutif national fait de la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux son cheval de bataille. Et bien que beaucoup restent encore à faire, des avancées significatives sont déjà enregistrées dans cette lutte dont le but ultime est d’éradiquer définitivement ce fléau qui gangrène la société congolaise à tous les niveaux. Comme avancées, l’on note les réformes structurelles déjà entreprises par le Ministre National des Finances, Nicolas Kazadi. Des reformes qui ont abouti à la facilité élargie des crédits de 1.5 milliard de dollars américain afin de renforcer les réserves et soutenir la croissance économique du pays. Convaincu par ces efforts, le Département de la Trésorerie des États-Unis félicite le gouvernement congolais et l’encourage à poursuivre sans relâche ce combat.

Voilà ce qui ressort de l’entretien entre le Ministre National des Finances, Nicolas Kazadi, et le Sous-secrétaire adjoint de ce Département, Eric Meyer. Cet entretien introductif ouvre la voie à des nouveaux cadres d’échanges qui vont tourner du renforcement des relations bilatérales entre le Ministère des Finances et le Département Américain qui dispose d’ailleurs en son sein d’une direction du terrorisme et du renseignement financier dont la mission est de lutter efficacement contre le financement des groupes terroristes à l’intérieur comme l’extérieur des États-Unis.

Tout en rassurant son appui à l’Etat Congolais dans cette bataille, le Trésor américain salue aussi les actions entreprises par le Ministre Kazadi dans le cadre des réformes structurelles menées au niveau des entreprises mobilisatrices des recettes publiques et promet d’assister la RDC dans ses nouvelles initiatives qui concernent l’amélioration de la transparence et l’efficacité dans la mobilisation des recettes publiques ainsi que les réformes fiscales, la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux.

Pour sa part, le Ministre Nicolas Kazadi a exprimé l’ambition du pays d’améliorer le ratio des recettes publiques au Produit Intérieur Brut (PIB) par rapport au niveau des autres pays en Afrique subsaharienne tout en exploitant le potentiel fiscal du pays. Et il s’attend à l’heure actuelle que le ratio des recettes /PIB du pays dépasse les 12,2 % initialement visés d’ici 2023 contre 8,7 % en 2020. Et d’après le Ministère des Finances, les recettes fiscales intérieures ont augmenté de 25% en moyenne par rapport aux cinq dernières années et la signature des contrats de performance avec les régies financières afin d’améliorer les recettes de 15% devrait soutenir fortement les ambitions du ratio des recettes/PIB.

C’est pourquoi il est aujourd’hui important, souligne Nicolas Kazadi, d’avoir un cadre transparent en place pour les allocations des Droits de tirages spéciaux (DTS) et la nécessité de diversifier l’économie du pays tout en ciblant des investissements de qualité. Et il à cet effet rappelé l’appel lancé au secteur privé d’un fonds d’Investissement pour la diversification de l’économie.

Toujours au cours de cet échange, l’argentier national a fait part d’une autre initiative en cours visant la création d’une institution financière nationale dédiée au développement, qui d’après lui a déjà reçu le soutien de plusieurs bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux. Cette institution qui pourrait être une banque ou une agence de développement, aidera sans doute à renforcer les capacités du pays sur le long terme.

Pour rappel, les Etats-Unis ont signé avec le gouvernement de la République démocratique du Congo, un accord de financement de 1,6 milliard de dollars pour appuyer les réformes au cours des cinq prochaines années. L’accord a été signé en juillet dernier par le directeur de la mission de l’Agence américaine pour le Développement International (USAID), Paul Sabatine et le Vice-Ministre des Affaires Etrangères, Samy Adubango. Mais la signature de cet accord est intervenue quelques semaines après celle signé entre la RDC et le FMI pour 1,5 milliard étalés sur trois ans.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top