securité

Lutte contre l’insécurité : Un contingent de l’armée burundaise déployé dans le Sud-Kivu

Un contingent de l’armée burundaise est entré officiellement sur le sol congolais, lundi 15 août. Selon les Forces armées de la République démocratique du Congo, ces soldats vont se déployer dans la zone opérationnelle au sud de la province du Sud-Kivu, à l’Est de la RDC pour traquer les groupes armés congolais et étrangers présents. L’armée congolaise précise que c’est dans le cadre de la mutualisation des forces, décidée par les chefs d’États de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Les soldats Burundais sont stationnés
au centre d’instruction de Luberezi, à une centaine de kilomètres de Bukavu, la première ville du Sud-Kivu. Dans cette zone, des coalitions de groupes armés Maï-Maï, d’une part, et de groupes armés Twirwaneho et Gumino, d’autre part, se battent et se livrent à des séries de représailles, tuant des civils, pillant du bétail. Il y a également des groupes burundais comme le RED-Tabara qui combat le pouvoir au Burundi à partir de la RDC.

Officiellement, c’est seulement ce lundi 15 août que l’armée Burundaise est entrée en RDC pour traquer les groupes armés étrangers et locaux, mais le groupe armé Burundais établi au Sud-Kivu, RED Tabara, communique régulièrement depuis le mois de juillet de cette année sur des combats entre eux et “un groupe des militaires de Force de défense nationale du Burundi dans le Sud-Kivu.
Une source à Bujumbura affirme à Géopolis Hebdo que RED Tabara “n’a jamais attaqué le Burundi”. Selon Patrick Nahimana, porte-parole militaire de ce groupe armé, le RED Tabara réclame “la réhabilitation de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation”. Le groupe armé accuse les Nations Unies, L”Union Africaine, la Communauté des États d’Afrique de l’Est et la Conférence Internationale pour la région des Grands Lacs, “d’impuissance face au régime CNDD-FDD” du Burundi.
Notre source à Bujumbura répond que “les négociations avec le gouvernement burundais est impossible du fait que ce mouvement [RED Tabara] n’a pas de forces”.

En République démocratique du Congo,
ni la durée de la présence de l’armée burundaise, ni leur effectif n’ont été communiqués. L’armée congolaise “appelle la population au calme et à collaborer de manière franche avec les forces loyalistes afin de mettre un terme à cet activisme de forces irrégulières”, a déclaré son porte-parole dans le Sud-Kivu, le lieutenant Marc Elonga, qui ajoute que le contingent burundais sera sous un commandement de l’armée congolaise.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top