ECHOS DES PROVINCES

Marche de soutien aux FARDC dans le Haut-Katanga : La délégation de la Primature a marché aux côtés des officiels et de la population à Lubumbashi


Les Lushois ont répondu présents à la marche de soutien aux FARDC qui font face à plusieurs fronts à l’Est du pays agressé par le Rwanda, sous couvert du Mouvement du 23 mars dit M23. Gouverneur de province, président de l’Assemblée provinciale, Ambassadeur itinérant du Chef de l’État, délégation de la Primature venue de Kinshasa, députés provinciaux, cadre d’entreprises et des milliers des fils et filles du pays, tous ont marché, main dans la main, pour exprimer leur soutien indéfectible aux FARDC et au Commandant suprême, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. La marche est partie de l’esplanade de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga jusqu’à la Grand Place Moïse Tshombe au centre-ville de Lubumbashi.

Prenant la parole devant une foule nombreuse des fils et filles du pays, l’Ambassadeur itinérant du Président de la République, Danny Banza a condamné l’agression rwandaise sous couvert du M23 avant de lancer un message fort et puissant d’éveil patriotique contre le Rwanda qui convoite les richesses de la République Démocratique du Congo.

” L’agression que nous subissons nous devons soit accepter d’être exclave, soit le refuser catégoriquement. Le problème que nous avons avec nos voisins, c’est nos richesses. On avait Mobutu comme Président, ils ont dit que ce dernier soutenait le FDLR. Ils l’ont fait partir. Il y a eu Laurent Désiré Kabila, quelques années après, ils lui ont dit que tu dois partir car tu es une mauvaise personne. Après lui, c’était le tour de son fils, Joseph Kabila. Après 18 ans de pouvoir, il est devenu une mauvaise personne. Fatshi a pris le pouvoir, ils commencent à lui créer des problèmes pour qu’ils partent. Alors, nous devons être prudents. Ce problème n’est pas celui de Fatshi ou d’une autre personne. Ils sont intéressés par nos richesses. Même si aujourd’hui nous ressuscitons Kyungu wa Kumwaza et le mettons Président de la République, le problème avec nos voisins ne prendra pas fin. Même si nous mettons Moïse Katumbi Président de la République, le conflit avec le Rwanda ne va pas prendre fin. Le souci avec les rwandais c’est nos richesses. Soyons prudents, car on ne peut pas accepter d’être esclaves. Si nous les laissons prendre Goma, la deuxième ville sera le Katanga à cause des minérais. Restons tous derrière les FARDC. Restons tous derrière Fatshi Béton”, a lancé l’Ambassadeur Danny Banza.

Pour sa part, le Gouverneur Jacques Kyabula a réitéré son soutien au Chef de l’État ainsi qu’aux FARDC tout en exhortant la jeunesse à s’enrôler massivement dans l’armée.

” Le recrutement est en train de se faire, allez à la 22ème région, au camp /Major Vangu, vous serez recrutés afin de renforcer nos effectifs. Nous, la population, nous sommes derrière le Président de la République. Nous sommes derrière les FARDC parce qu’on ne peut pas accepter de négocier pour vendre notre sol”, a-t-il déclaré.

Signalons par ailleurs que les marches populaires initiées par les institutions provinciales ont été également organisées dans le Tanganyika, dans le Haut-Lomami ainsi que dans plusieurs autres provinces du pays. Dans le Lualaba, la marche de soutien aux forces armées est prévue  ce samedi  19 novembre. De partout, les Congolais se lèvent pour dire non à l’agression de la République Démocratique du Congo par le Rwanda sous couvert du M23 et apportent un soutien sans faille aux vaillants soldats des FARDC et au Commandant suprême, le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

GH.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top