Politique

Matata et Fayulu : Des adversaires politiques d’hier se rapprochent de plus en plus


Le Président de Leadership pour la bonne Gouvernance et le Développement (LGD) et le Président l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé) se sont rencontré, le mercredi dernier pendant la journée, à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. C’est une rencontre qui a beaucoup fait parler. Le mercredi 11 mai, les deux adversaires politiques d’hier se sont rapproché et ont échangé pendant près de deux heures autour des enjeux électoraux de 2023. Il faut donc souligner que les deux personnalités ont des ambitions de se présenter aux scrutins prévus en décembre 2023, pour affronter l’actuel Président de la république Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession.

Cet échange a été plutôt cordial entre le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018 et celui qui vient récemment de se déclarer candidat à l’élection présidentielle de 2023. Les deux personnalités ont largement échangé sur plusieurs questions notamment celles liées au bloc de l’opposition en RDC, allusion faite au Bloc Patriotique qui regroupe, le parti politique de Martin Fayulu (ECiDé), le regroupement politique, Front Commun pour le Congo (FCC) de l’ancien président Joseph Kabila ainsi que quelques mouvements citoyens et organisations de la société civile.

A travers cette rencontre, il est clair que ces deux figures de proue de la scène politique congolaise se rapprochent pour défendre un débat pluriel et une alternance démocratique et pacifique en vue des prochaines élections législatives et de la présidentielle de 2023. Mais est-ce que ce rapprochement tend vers une coalition électorale plurielle entre Matata-Fayulu ? La question reste posée, car la réponse n’est pas encore certaine.

Toutefois, le rapprochement entre Mapon et Madidi, intervient alors que le président de l’ECiDé est en froid avec Adolphe Muzito, son partenaire de la coalition LAMUKA. Depuis la passation du flambeau à la tête du présidium LAMUKA, les deux leaders du grand Bandundu sembleraient ne plus partager le même point de vue. Le désaccord entre les deux acteurs politiques de l’opposition porterait sur la collaboration entre la coalition LAMUKA et le Front Commun pour le Congo (FCC), et ce, dans le cadre des actions à mener pour aboutir au consensus sur les réformes électorales. Visiblement, Adolphe Muzito et son parti politique Nouvel Elan récusent le bloc patriotique alors que Fayulu et l’ECiDé ont accepté la main tendue par ce bloc.

Selon des sources proches du presidium de Lamuka, ce n’est pas une affaire individuelle. C’est par rapport au pays. C’est une question éminemment politique. Nouvel Élan s’inscrit en faux contre la manière de rassembler tout le monde pour aboutir à un consensus autour des réformes électorales. Les proches Martin Fayulu soutiennent que cette initiative des religieux (Bloc patriotique) est la bonne approche pour parvenir à cet objectif des réformes. Or, du côté de Muzito Mfumi Mpa, se mettre ensemble avec le FCC n’est pas opportun. La divergence se pose à ce niveau-là. Du côté du président de l’ECiDé, rien n’a filtré par rapport à l’état de relations entre les deux personnalités.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top