Non classé

MEETING DU RASSEMBLEMENT DU 19 SEPTEMBRE 2016 : LE DOUBLE LANGAGE DES LEADERS DE L’OPPOSITION RADICALE

Joseph Olenghankoy, président national des FONUS/Opposition radicale

Joseph Olenghankoy, président national des FONUS/Opposition radicale

Le président national des Forces novatrices pour l’unité et la solidarité (FONUS), Joseph Olenghakoy, n’a pas sa langue dans la poche. Rendant public le contenu de la rencontre entre les leaders du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement (Rassemblement) et le Gouverneur de la ville-province de Kinshasa, André Kimbuta Yango, le week-end dernier, dans la capitale, le porte-parole actuel du Rassemblement a proféré de menaces, à peine voilée, à l’endroit des participants au Dialogue politique et particulièrement au co-modérateur de l’Opposition qu’il qualifiait, au passage, de « ce petit là » de Kamerhe. D’un côté, il appréciait l’accord obtenu avec André Kimbuta, sur la marche pacifique de l’Opposition. De l’autre, il traite, avec mépris, les dirigeants de la Majorité au Pouvoir et ses pairs de l’Opposition.

Pour les observateurs, le comportement du Président des FONUS relève d’un manque criant de culture politique, comme l’avait relevé, les années de la CNS (Conférence nationale souveraine), un certain Abdoulaye Wade, homme politique sénégalais qui était venu contribuer au rapprochement des vues entre leaders politiques de notre pays, à la veille de la CNS. Le refus de négocier et de s’associer entre présidents des partis politiques d’alors (USOR et Alliés pour l’Opposition ; et Forces politiques du Conclave, FPC, pour la Majorité présidentielle de Mobutu) avait poussé Wade à qualifier de « sans culture politique » nos dirigeants des partis politiques. Les leaders politiques de l’USOR et Alliés et traitaient, sans scrupule aucun, de tous les maux leurs adversaires de la Majorité mobutiste et vice-versa.

Joseph Olenghagoy revient à la charge, sans scrupule, avec le même discours de mépris… envers les adversaires politiques. Quel crédit de respectabilité accorder à de tels propos ?

Loin de moi l’idée de défendre l’autre aille de l’Opposition qui prend part au Dialogue. J’aurai voulu que le Président des Fonus, un parti gouvernemental- son président a déjà siégé dans l’Exécutif national, au ministère des Transports et voies de communication- s’en prenne aux idées forces et prises de positions politiques de Vital Kamerhe à l’issue de chaque plénière du Dialogue, par exemple). Ou alors qu’il fustige, en termes propres, la participation des autres leaders de l’Opposition au Dialogue. Et puis, il y a cette autre attitude de décrier le Pouvoir actuel tout en lui reconnaissant le pouvoir de décider sur la marche de la cité et en lui accordant hospitalité et breuvage-même si c’est de l’eau- aux élus du même Pouvoir à l’instar de l’accueil réservé à Kimbuta au quartier général des Fonus.

Il y a comme un double langage difficilement compréhensible par les observateurs… Un double langage facilement compréhensible, sans doute, par notre Opposition radicale.

B. Y.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top