Politique

” Megestion ” de l’ancienne équipe dirigeante de TRANSCO : Mise en place d’une Commission d’enquête pour établir les responsabilités

Mise en place le lundi 20 septembre 2021 par le Ministre national des Transports, Voies de Communication et du Désenclavement, Chérubin Okende Senga, la Commission d’enquête sur la ” megestion ” de l’ancienne équipe dirigeante suspendue de la Société des Transports au Congo (TRASCO) a officiellement été présenté au Comité intérimaire que dirige Maître Chief Tshipamba Ngambamalu, le mardi 21 septembre 2021. Aussitôt présentée, ladite Commission a débuté ses travaux.

Ayant élu domicile au siège social de TRANSCO situé dans la commune urbano-rurale de Masina, quartier SIFORCO, où ils devront travailler pendant la période d’enquête, les 7 membres issus des différentes institutions qui composent ladite Commission ont officiellement débuté leurs travaux qui devront, selon les instructions du Ministre de tutelle, Chérubin Okende Senga, qui sollicite le sérieux, établir les responsabilités et aider l’établissement à quitter le statut de canard boiteux.

La Commission est composée d’un délégué de la Présidence de la République, un délégué de la Primature, trois délégués du Ministère national des Transports, un délégué du Ministère du Travail et un délégué de l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ).

Satisfait de l’initiative du Ministre national des Transports, Chief Tshipamba Ngambamalu, ci-devant Directeur Général intérimaire de TRANSCO, a souhaité la bienvenue aux membres de la Commission, tout en leur promettant sa disponibilité à chaque fois que le besoin se fera sentir.

” La Commission vient de m’être présentée. Nous pensons qu’elle nous aidera à sortir de la crise qui sévit dans cet établissement public sur lequel l’État fonde tous ses espoirs pour la mobilité des Kinoises et Kinois. Nous ne pouvons que dire bon vent à la Commission qui ne fera que le travail que tout le monde attend d’elle. Qu’elle établisse les responsabilités, parce que TRANSCO a été créée avec l’argent des contribuables. Elle doit être surveillée par tout le monde. Il est venu le moment de respecter et de protéger ce patrimoine commun qui nous rend des immenses services “, a martelé le patron de TRANSCO.

La Commission mise en place devra, dans un délai raisonnable, déposer le rapport de l’enquête sur la table du Ministre Okende. Par ailleurs, l’installation de cette Commission d’enquête est vivement saluée par les agents et cadres de cet établissement qui attendent avec impatience les résultats de l’enquête.

Rappelons que cette enquête fait suite à la situation qui a prévalu au sein de cet établissement public, provoquant la grève des agents et cadres pour impaiement de 8 mois des arriérés de salaires, mais aussi sur la situation de 161 bus prétendus canibalisés dans la commune de la N’sele. Un autre dossier chaud sous les manches des enquêteurs.

Il est aussi à noter que le comité Chief Tshipamba est déterminé à relever cet établissement public. Depuis sa prise des fonctions, il a déjà fait réparé plus de 40 anciens bus et plusieurs pickups.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top