Non classé

MINEMBWE : Politoscopie des reactions après l’installation du bourgmestre

Reconnue commune rurale depuis le  13 juin 2013, Minembwe est désormais doté d’une autorité municipale, le  bourgmestre Gad Mukiza pour assurer son administration. De la communauté Banyamulenge, Gad Mukiza est secondé par un adjoint qui,  lui, est de la communauté Bembe.

L’installation officielle de cette autorité municipale a été effectuée le 28 Septembre dernier par le Ministre provincial de l’intérieur du Sud-Kivu, en présence du Gouverneur Théo Ngwabidje, du Ministre d’État en charge de la décentralisation Maître Azarias Ruberwa Manyiwa, de son collègue de la défense nationale Aimé Ngoyi Mukena, du Chef d’État major général des FARDC, le Général Célestin Mbala ainsi que des députés nationaux membres de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale. Selon le gouverneur du Sud-kivu Théo Ngwabidje, cette nouvelle étape permettra notamment d’accélérer le processus de paix dans la région.

« A partir daujourdhui, nous croyons que nous débutons une nouvelle voie, voie de la recherche de la paix. Nous ne voulons plus entendre des affrontements entre les enfants, la population et dautres communautés. Nous voulons un travail dinstauration de la paix par larmée. Que tous les enfants de toutes les communautés reviennent ici à Minembwe : les Fuliro, les Bembe, les Nyindu, les Banyamulenge, nous sommes tous des enfants de la province du Sud-Kivu», a déclaré Théo Ngwabidje. Mais au lendemain de l’installation officielle de l’équipe dirigeante de la commune rurale de Minembwe, plusieurs réactions ont été enregistrées au sein de la classe politique.

Si pour les uns, cette démarche favorise la paix dans la région, les autres par contre y voient “un complot de la balkanisation de la République Démocratique du Congo”. Géopolis Hebdo revient ci-dessous sur ces versions croisées.

Juvénal Munubo

« Pour la paix à Minembwe, je pense que les solutions sont : le renforcement de la présence et de la capacité des Forces Armées de la  République Démocratique du Congo ; un dialogue intercommunautaire entre les Banyamulenge, les Babembe, les Bafuliro et le Banyindu et une diplomatie parlementaire sous-régionale CEPGL ».

Martin Fayulu

« Je demande aux Congolais de sopposer à linstauration de Minembwe en commune rurale.
Cette initiative téméraire est une sérieuse menace à lintégrité territoriale de la RDC. Jinvite le peuple congolais à la vigilance de manière à faire échec à ce plan de balkanisation du pays ».

Delly Sesanga

“Linstallation des communes rurales de Minembwe ou autres est un détournement de la Loi et une corruption des règles. Le Gouvernement, à la suite du Sénat, avait relevé la violation de la Loi dans la création de ces communes. Jai dirigé les travaux de la Loi sur des ETD: rien ne le justifie”.

Justin Bitakwira

” Jétais surpris moi-même de voir une forte délégation comme si on avait changé de capitale. Comme si Kinshasa nétait plus la capitale de la RDC et que cest devenue Minembwe. Cest comme si on est allé installé un Chef détat dun pays comme le Lesotho.”
” Personnellement jai dit et je madresse au Ministre de la défense que lacte quil vient de poser dans cette partie ressemble à une haute trahison. Pourquoi une trahison? Parce que le Ministre de la Défense cest lui qui est responsable de larmée de la République. Dans cette partie du pays où il a été, il y a un officier de larmée, Makanika, qui a déserté et est devenu comme un rebelle. Je pensais quil ne pouvait aller à Minembwe que pour cueillir cet insurgé de larmée congolaise.

Malheureusement, cétait pour aller installer un abourgmestre rural. Cette partie de la République est devenue comme lancienne Yougoslavie. Il ny a plus dautorité de lÉtat là. Comme si on était dans une cérémonie de paix, on les voit rigoler, danserOù va mon pays?”

Jolino Makelele

“Azarias Ruberwa est le ministre de la Décentralisation. Il est compétent pour tout ce qui touche les entités territoriales décentralisées. Une commune n’est pas de notre fait. Nous avons trouvé un projet déjà en place. On a fait que finaliser ce qui avait déjà été décidé depuis, je crois, 2013. Personne ne peut accuser Félix Tshisekedi d’être à la solde des Rwandais ou être en train de subir un diktat quelconque de qui que ce soit ou de quelques communautés que ce soit”.

Muhindo Nzangi

Le député national Muhindo Nzangi. Ph/ Droits Tiers.

Le député Muhindo Nzangi a quant à lui décidé d’interpeller le ministre d’État, ministre de la décentralisation et réformes institutionnelles, Azarias Ruberwa pour avoir,  selon lui,  profité de son autorité afin d’imposer l’installation “singulière” de la commune rurale de Minembwe.

“Profitant de son autorité, le ministre d’État, ministre  de la décentralisation et réformes institutionnelles impose l’installation singulière de la commune rurale de Minembwe, tambour battant, y associant une forte délégation  politique, militaire et diplomatique, acte de haute portée politique et symbolique qui risque d’envenimer les relations entre les congolais dans la région d’une part, et raviver les suspicions d’un déclenchement  du processus de balkanisation d’une partie du pays d’autre part”, a-t-il écrit.

Théodore Ngandu et Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top